F1 : trois courses sprints en 2021, l’officialisation est proche

Comme annoncé ces dernières semaines, la F1 s’apprête à tester le format des courses sprints dès cette saison, et au cours de trois week-ends de Grands Prix. L’annonce pourrait intervenir à Imola, la semaine prochaine. 
F1 Courses Sprints
Max Verstappen, ici en tête à Bahreïn, et les dix-neuf autres pilotes de la grille, pourraient assister à une véritable révolution en F1 prochainement. RED BULL.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
2
Partages

La F1 devrait bientôt confirmer l’arrivée de trois courses sprints cette saison comme nouveau format, selon le média britannique The Guardian. Les équipes seraient parvenues à trouver un accord financier que pourrait impliquer une telle décision. Une annonce est attendue sous peu, une fois que les détails techniques restants auront été réglés, et pourrait intervenir dès le Grand Prix d’Imola, le week-end prochain.

Trois Grands Prix déjà ciblés

Attendues depuis plusieurs semaines, les courses sprints pourraient débarquer dès cette saison en F1, en remplacement des qualifications du samedi, à l’image des courses de F2 et de F3. Une idée émise depuis quelques temps par Liberty Media, les propriétaires de la F1, et appuyée par le nouveau PDG de la catégorie, Stefano Domenicali, en poste depuis le début de l’année.

Ce nouveau format a pour but de bouleverser complètement la grille de départ du dimanche, et amener un tout autre spectacle dans une catégorie dominée sans concession par Mercedes lors des sept dernières saisons. La mise en place de ses courses sprints déplacerait donc les qualifications, qui seraient alors programmées le vendredi. Ces ’minis Grands Prix’ prendraient place le samedi et ne dureront qu’un tiers d’une course classique, soit environ 100 km. Certains points seraient alors distribués, mais c’est surtout l’ordre d’arrivée des monoplaces qui définirait ensuite la grille de départ du lendemain. Un point important.

Pour ce faire, Silverstone (Grande-Bretagne), Monza (Italie) et Interlagos (Brésil) ont été ciblés. Et malgré la réticence de certaines écuries au départ — notamment d’ordre financier — un accord a semble-t-il été trouvé. La gestion des pneumatiques ou l’utilisation partielle du DRS est encore à l’étude.

À noter tout de même, la F1 et les dix écuries du paddock ont convenu que les courses sprints, ne pourront nuire au Grand Prix du dimanche, l’essence même de la catégorie reine. Stefano Domenicali, avait notamment insisté sur ce point :

«Nous ne voulons pas enlever le prestige du Grand Prix en lui-même. Cela restera le point culminant du week-end. Il n’y aura pas de cérémonie de podium et cela ne comptera pas comme une victoire en ’Grand Prix’.»

L’officialisation pourrait intervenir dès le prochain Grand Prix, à Imola (18 avril), ou au suivant, à Portimão (2 mai). Affaire à suivre !


Partagez cette info :

Total
2
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram