F1 : le relevé de notes du GP du 70ème Anniversaire (Verstappen, Ocon, Vettel…)

GP 70ème Anniversaire Relevé Notes
Max Verstappen a brillé lors du Grand Prix du 70ème anniversaire de la F1. RED BULL.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Maître de la stratégie, Max Verstappen a vaincu les Mercedes à lui tout seul. Il figure bien évidemment tout en haut du relevé de notes du GP du 70ème anniversaire de la F1.

Silverstone a été le théâtre d’un spectacle complètement inattendu. En partant de la quatrième place, Max Verstappen a dicté sa loi en gérant ses pneumatiques de manière remarquable. Le pilote Red Bull qui mate les Mercedes, Vettel au fond du trou ou la nouvelle perf de Leclerc… Voici le relevé de notes du week-end lors du GP du 70ème anniversaire de la F1.

Les bons élèves

Verstappen, maître de la stratégie

Red Bull vs Mercedes acte 5. Cette fois-ci, l’écurie autrichienne a pris le dessus, et de quelle manière ! En partant en gommes blanches, Max Verstappen se lançait dans une stratégie peu commune (il était le seul du top 10 à s’être qualifié en Q3 de la sorte). Mais s’il ya bien quelqu’un pour relever ce genre de défi, c’est bien le Néerlandais.

Dès le départ, Verstappen a récupéré la troisième place et s’est attaqué à des Mercedes à la peine, et victime de blistering sur chaque train de pneus. La Red Bull de Verstappen, peut-être mieux équilibrée dans de telles conditions, a su parfaitement gérer la course, et offre à son jeune pilote sa première victoire en 2020, la neuvième de sa carrière. Évidemment, il s’agit de la première écurie à monter sur la plus haute du podium cette année, et c’est déjà un petit exploit.

- Ingénieur : Max, on est un peu trop proche — des Mercedes — pour les pneus, à ce moment là de la course. Prends un peu de distance.

- M.V : Mec, c’est notre seule chance de se rapprocher des Mercedes. Je ne vais pas rester derrière comme une grand-mère !

Leclerc, quatrième au terme d’une course maîtrisée

«Je suis tellement heureux aujourd’hui», a déclaré Charles Leclerc après la course. «Pour moi, c’est comme une victoire. Bien sûr, ce n’est jamais bon de dire qu’une quatrième place est synonyme victoire, mais pour le moment, nous en sommes là.»

Ce n’est pas une grande nouvelle, mais Ferrari est à la peine depuis le début de saison. Mais depuis le début de saison, elle peut compter coûte que coûte sur son jeune poulain monégasque. En s’élançant de la huitième position dimanche, Leclerc s’est lancé dans une stratégie osée à un seul arrêt, qui s’est avéré être payante.

En comparaison, son coéquipier Sebastian Vettel a terminé douzième, très loin de Leclerc. Et terminer quatrième dans une monoplace si peu performante, c’est aussi exploit. Le Monégasque se retrouve quatrième au général, avec d’ores et déjà deux podiums dans la besace.

 

Petite remontada pour Esteban Ocon

Le Français était dans un sacré bourbier après sa performance décevante en qualifications. Le Normand n’était pas parvenu à se sortir de la Q2 — seulement onzième — et s’était vu sanctionner de trois places sur la grille, pour avoir gêné George Russell dans un tour rapide.

Mais lors de la course, Esteban Ocon a su rebondir, pour atterrir finalement au huitième rang. Le pilote Renault s’est lancé lui aussi dans une stratégie à un seul arrêt, et a gagné 6 positions depuis la grille de départ.

On en attendait plus

Mercedes pour une fois

On ne pensait pas les mettre dans cette catégorie cette saison tant l’écurie allemande arrache tout sur son passage depuis quatre courses. Et si une deuxième et troisième places ne sont pas des performances catastrophiques non plus, Mercedes avait une nouvelle fois les clefs en main dans ce Grand Prix.

Mais une mauvaise gestion de ses pneumatiques a tout fait foirer. Bottas et Hamilton ont inexorablement laissé filer Verstappen, et n’ont jamais pu lui contester la victoire. Pour le moment, aucune explication n’a été filtrée du côté de Mercedes, mais on peut s’attendre à une semaine de travail studieuse et acharnée pour régler ce problème avant la course en Catalogne, le week-end prochain.

Renault, un week-end à deux petits points

En vue et en forme depuis vendredi, Renault avait de quoi espérer ce week-end. Ricciardo avait notamment signé un encourageant troisième temps en EL2, avant de signer le cinquième chrono des qualifications. Mais une mauvaise manoeuvre de l’Australien a ruiné tous ses espoirs de top 10, et termine à une anecdotique quatorzième place.

Renault avait marqué 20 points la semaine dernière, elle n’en marquera que 2 ce week-end.

Les cancres du week-end

Sebastian Vettel : tuile sur tuile

Un Grand Prix à oublier pour l’Allemand. Dès vendredi, Sebastian Vettel a connu ses premières galères : problème de moteur et fin de session prématurée. Puis samedi avec une nouvelle qualification hors du top 10, le pilote Ferrari s’est enlisé dans la poisse. Et comme les mauvaises nouvelles n’arrivent jamais seules, il a été coupable en course, d’un tête-à-queue dès le premier tour qui l’a relégué au dernier rang. L’Allemand a bien failli emporter dans sa chute Carlos Sainz.

Au terme d’une nouvelle course hors des points (12e), Sebastian Vettel apparait sans solution, esseulé. Et ça ne s’arrange pas quand on compare ses résultats à ceux de Charles Leclerc. Au classement, Vettel creuse encore et se retrouve treizième, avec dix petits points au compteur.

Magnussen, jeu dangereux

L’autre galère de ce relevé de notes du GP du 70ème anniversaire, c’est assurément Kevin Magnussen. Le Danois a vécu trois jours compliqués, loin de son coéquipier Romain Grosjean. En s’élançant en fond de grille, peu d’espoir était placé dans sa Haas. Et ce n’est pas son retour en piste dangereux qui fera oublier ce Grand Prix fantomatique.

Attaqué par Latifi, le Danois est sorti de la piste à Stowe avant de revenir brutalement sur le Canadien, contraint de freiner. Le pilote Haas a bien évidemment été sanctionné de 5 secondes de pénalité, mais il jettera l’éponge avant la fin du Grand Prix à cause de fortes vibrations.

 


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram