F1 — Où en est le mercato pour la saison 2023 ?

Le mois d’août marque le début de la trêve estivale pour les pilotes. Une pause souvent rythmée par d’éventuels transferts.… 
Transferts F1
@F1

Partagez cette info :

Total
1
Partages

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que le premier transfert soit officialisé. Au lendemain du Grand Prix de Hongrie, Aston Martin a annoncé l’arrivée de Fernando Alonso, en provenance d’Alpine, pour un contrat pluriannuel. Une annonce qui a fait l’effet d’une bombe dans le paddock. L’Espagnol remplacera le futur retraité Sebastian Vettel. La «Silly Season» est lancée. La rédaction d’Auto Live Magazine passe en revue le mercato de F1 2023 !

En haut du classement des constructeurs, rien ne bouge chez les trois top teams. Chez Mercedes, Hamilton sera en fin contrat à l’issue de la saison prochaine. Tandis que Russell est en contrat à long terme. Auteur d’une première moitié de saison solide, le jeune Britannique renforce sa place dans l’écurie allemande. Du coté de Red Bull,  les contrats sont solides. Leur protégé Max Verstappen est lié au taureau jusqu’en 2028. Pérez a quant à lui signé jusqu’en 2024, la nouvelle étant annoncée après sa victoire à Monaco.

Mais ses derniers Grands Prix fragilisent sa position. Pour le moment rien d’alarmant, mais de meilleures performances sont attendues de la part du Mexicain. Du coté de Maranello, Ferrari garde ses pilotes jusqu’en 2024, en théorie. Tout semblait parfait avant que l’écurie n’enchaine les déconvenues, conclues par un Grand Prix de Hongrie catastrophique. Usés par cette situation, Leclerc et Sainz pourraient aller voir ailleurs si rien ne bouge.

Des nouvelles têtes attendues chez McLaren, Alpine et Aston Martin

C’est au milieu de plateau qu’il risque d’y avoir du changement. En grande difficulté avec McLaren cette saison, Daniel Ricciardo a quand même assuré sa présence l’année prochaine dans l’écurie britannique. Mais Zak Brown, le patron de McLaren, pourrait en décider autrement. Son avenir en F1 semble plus que jamais menacé. Autre son de cloche pour Lando Norris. Le protégé de McLaren enchaîne les bons résultats et s’est imposé comme le leader de l’équipe. Son contrat jusqu’en 2025 n’est absolument pas remis en cause.

Ça bouge chez Alpine. Pour Esteban Ocon, rien à craindre. Ses résultats sont satisfaisants et il ne souffre pas de sa concurrence avec Alonso. Sauf catastrophe, son contrat ira bien jusqu’en 2024, pour le moment. Mais qui à ses cotés pour 2023 ? Depuis l’annonce du départ d’Alonso pour Aston Martin, les rumeurs courent. De plus, l’écurie française a accidentellement annoncé l’arrivée d’Oscar Piastri. Mais dans un tweet assez rude, le pilote australien dément avoir signé un quelconque contrat avec Alpine. Les relations entre Piastri et l’écurie semblent désormais fragilisées… Le champion en titre de F2 se serait déjà avancé avec McLaren ! Une drôle d’histoire qui ne risque pas d’être terminée… Mais d’autres noms apparaissent comme Ricciardo, qui a quitté le giron Renault il y a deux ans.

VIDEO. Quand Hamilton, Russell et Verstappen se moquent des Ferrari

Vers un mercato F1 agité ?

L’autre Français du paddock, Pierre Gasly, en souffrance avec Alpha Tauri, n’a pas à s’inquiéter de son avenir en F1. Il a prolongé son contrat jusqu’en 2023 avec l’écurie et reste dans le giron Red Bull. Mais avec la prolongation de Pérez, une porte de sortie pourrait s’ouvrir, peut être chez McLaren. En revanche, Yuki Tsunoda pourrait être gentiment dirigé vers la porte de sortie. Pas au niveau du Français depuis son arrivée en 2021, le Japonais pourrait être débarqué à l’issue de la saison au profit d’un des nombreux jeunes pilotes qui attendent. Chez Aston Martin, tout est prêt : Lance Stroll a été confirmé dans son baquet. Il aura à ses cotés un autre champion du Monde en la personne d’Alonso en provenance d’Alpine.

En queue de peloton, rien n’est bouclé. Seule certitude, Valtteri Bottas. Le Finlandais fait des miracles avec Alfa Romeo. Il a enchaîné les top 10 en début de saison avant une baisse de régime. Mais son avenir n’est pas menacé. Sauf retraite anticipée, il devrait continuer l’aventure avec Alfa pour 2023. Moins rassurant pour Guanyu Zhou. Le Chinois n’est entré dans les points que deux fois et souffre de la concurrence avec Bottas. Frédéric Vasseur pourrait arrêter avec lui, qui a son contrat jusqu’en fin de saison, au profit d’un Théo Pourchaire, en grande forme et qui attend son heure.

Haas ne voit son avenir avec ses pilotes qu’à moitié pour le moment. Kevin Magnussen, de retour au dernier moment, redonne le sourire à  l’écurie américaine. Le Danois a su placer sa monoplace plusieurs fois dans les points, avec très peu d’accidents. Sauf départ, il devrait continuer pour 2023. Difficile d’en dire autant pour Mick Schumacher. Le fils de la légende enchaîne les contre-performances et les crashs. Hormis deux entrées dans le top 10 lui permettant d’inscrire ses premiers points, le contrat du jeune pilote n’est pas assuré pour 2023.

Enfin la dernière écurie du plateau, Williams. De retour dans le paddock, Alex Albon a réalisé de bons résultats, rapportant les seuls points de l’écurie pour le moment. L’écurie vient tout juste de prolonger son contrat avec le Thaïlandais. En revanche, Nicholas Latifi pourrait être écarté de la F1. Depuis son arrivée, le Canadien n’apporte rien à l’écurie. Il n’a jamais inscrit un point en F1. Seules choses qui le maintiennent en F1 : des sponsors très chargés financièrement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram