F1 : Ferrari et Renault font appel de la décision contre les écopes de frein de Racing Point

Racing Point Écopes Frein Renault Ferrari
La Racing Point est au coeur de tous les débats, alors que Renault et Ferrari ont confirmé leur appel de la décision. RACING POINT.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Renault et Ferrari ont confirmé leur appel de la décision rendue par la FIA au sujet des écopes de frein de Racing Point, calquées sur la Mercedes 2019. Williams et McLaren se sont cependant retirées.

Nouvel épisode dans la saga de l’été. Renault et Ferrari viennent de confirmer avoir fait appel de la sanction émise par la FIA à l’encontre de Racing Point et ses écopes de frein. Pour rappel, l’écurie britannique s’est vue infliger un retrait de 15 points au championnat (7.5 par pilote) et 400 000 euros d’amende pour avoir copiée les pièces de Mercedes datant de 2019.

Une sanction que l’écurie française et italienne jugent trop légère. Elles ont donc décidé de faire appel de la décision, a contrario de McLaren et Williams qui s’étaient pourtant prononcées en faveur d’un appel commun :

«Nous avons confirmé notre intention de faire appel de la décision des Commissaires sportifs concernant les écopes de frein Racing Point, a écrit l’écurie. En attendant, nous continuerons à travailler de manière intensive avec la FIA et toutes les parties prenantes pour développer et mettre en oeuvre un cadre réglementaire clair et applicable qui garantira que toutes les équipes participant à la saison 2021 développeront elles-mêmes leur concept aérodynamique d’origine.»

Effectivement, le problème que pose cette affaire, c’est que Racing Point peut encore utiliser ses pièces pour la saison en cours, sans risquer de sanction financière ou sportive. Pourtant, McLaren et Williams se sont retirées de l’appel puisqu’ils jugent désormais cette décision juste. Le monde à l’envers :

«La FIA a démontré que toute infraction fera maintenant l’objet d’une enquête et peut être passible de sanctions, a commenté McLaren dans un communiqué. Nous sommes également satisfaits de voir que la FIA va apporter de nouvelles clarifications au niveau des règlements technique et sportif afin de protéger la F1 et le statut de Constructeurs, empêchant ainsi un concurrent de la copier la voiture d’un autre.»

Rappelons par ailleurs que McLaren sera motorisée la saison prochaine par Mercedes, alors que Toto Wolff possède des parts dans l’écurie de Grove — environ 5% des parts de Williams appartiennent à l’Autrichien depuis le début de 2020. Simple coïncidence ?


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram