F1 — Ferrari et Red Bull répondent à Toto Wolff : «Ce n’était pas nous»

Ferrari Red Bull Toto Wolff
Les deux patrons, Mattia Binotto (Ferrari) et Christian Horner (Red Bull), ont répondu à leur homologue de chez Mercedes, Toto Wolff.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
14
Partages

Les patrons de Ferrari et Red Bull, Mattia Binotto et Christian Horner, ont répondu à Toto Wolff, qui laissait entendre que la concurrence utilisait des caméras 3D pour obtenir des informations sur la W11 de Mercedes.

Lors du 70ème anniversaire de la F1 à Silverstone, le patron de Mercedes avait laissé entendre que des caméras 3D avaient été utilisées par d’autres écuries pour récupérer des données sur la W11. Des accusations lourdes émises par Toto Wolff, que Mattia Binotto (Ferrari) et Christian Horner (Red Bull) ont immédiatement réfutées.

«Prenant des photos, ou scanner, je ne vois aucun un problème avec ça,»

En Grande-Bretagne, à l’occasion de l’anniversaire de la F1, Toto Wolff avait donc lâché cette petite bombe :

«Nous avons pu voir l’année dernière à quelques reprises, l’un de nos principaux concurrents avec une caméra 3D — c’est pas quand même quelque chose, vous devez l’avoir sur vos épaules — scanner nos monoplaces. Dans le garage et à l’extérieur du garage».

Les déclarations du patron de Mercedes prenaient tout leur sens lorsque l’affaire des écopes de frein Racing Point a éclaté au grand jour. C’est également ce que pense Christian Horner :

«En regardant les similitudes entre le Racing Point et la voiture de Toto (Wolff) cette année, je ne peux que supposer que ce devait être Racing Point», a déclaré le patron de l’écurie Red Bull. «Je ne sais pas à quoi Toto fait référence, mais oui, je n’en ai pas peur, ce n’est certainement pas nous.»

Le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a lui aussi rejoint son compère sur le sujet, expliquant n’avoir «aucune idée» de ce à quoi Toto Wolff faisait référence :

«Honnêtement, aucune idée. Je ne sais pas si quelqu’un scannait sa voiture. Mais ce n’était certainement pas nous.»

Pourtant, le patron de la Scuderia a ajouté ne voir aucun problème avec la numérisation et la prise de photos des voitures de ses rivaux, tant que les données ne sont pas utilisées en ingénierie ensuite. Mais pourquoi prendre des photos dans ce cas ?

«Prenant des photos, ou scanner, je ne vois aucun un problème avec ça,» a‑t-il même déclaré. «Je pense que ce qui ne va pas, c’est de faire de la rétro-ingénierie d’une voiture entière.» 

Ce n’est pas comme s’il y avait eu l’affaire Racing Point en 2020 !


Partagez cette info :

Total
14
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram