Essai Toyota Corolla Touring Sports 2.0L Hybride : grand coffre et petit appétit

Du style, de la praticité et surtout des consommations faibles, voilà les ingrédients choisis par Toyota pour rendre attrayante la nouvelle génération de sa Corolla Touring Sports. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
15
Partages

Longtemps après avoir été abandonné, le nom Corolla est de retour en Europe depuis 2018. Ces dernières années, la compacte japonaise était commercialisée sous le badge Auris. Pour cette nouvelle génération, Toyota lance son habituelle variante break. Appelé Touring Sports, le modèle reprend les deux seules motorisations hybrides de sa petite soeur avec les versions 122h et 180h.

Mais commençons par son style. Au premier coup d’oeil, il faut dire que la nouvelle Toyota Corolla Touring Sports Hybrid en jette ! Comme à l’accoutumée, les designers japonais prêtent une attention particulière au look global de l’auto. Bien que l’avant du break soit repris de la berline, son gabarit étendu lui offre une vraie allure. La Corolla Touring Sports se prendrait presque pour une sportive !

Derrière, les lignes sont toutefois plus galbées qu’à l’avant. Le break reçoit une signature lumineuse Full LED légèrement moins travaillée. Plus bas, une double sortie d’échappement s’intègre au bouclier arrière. De série, la Corolla s’offre de jolies jantes 17 pouces qui participent au tempérament musclé de l’auto.

 

Côté mensurations, le break nippon dispose d’un empattement plus long que sa soeur, 2,7 m contre 2,64 m pour la version 5 portes. La Touring Sports atteint alors la barre des 4,65 m de long.

Une habitabilité soignée

Sans surprise, ses dimensions allongées lui permettent d’offrir un espace à bord remarquable. L’environnement se révèle particulièrement sécurisant et facile à prendre en main. L’espace aux jambes des places arrière devient lui aussi plus confortable. Toutefois, l’assise est un peu trop ferme à notre goût. Les sièges sport des places avant proposent davantage de confort.

Qui dit break, dit grand coffre ! Et à ce niveau-là, on n’est pas déçu. Doté d’une ouverture automatique, il peut accueillir jusqu’à 581 litres de chargement dans notre version 180h (1.606 litres en rabattant la banquette). En raison de sa batterie Nickel-hydrure métallique placée sous les sièges, le break perd 17 litres par rapport à la version 122h.

Pour sa nouvelle Touring Sports, Toyota a soigné les matériaux. Du coup, la présentation globale et les surpiqûres sur le tableau de bord ajoutent un petit plus. L’écran multimédia, placé un peu trop haut, embarque un système perfectible, mais plutôt facile d’utilisation.

Sur un écran numérique de 7 pouces, l’ordinateur de bord présente toutes les infos nécessaires. La disposition est simple, sans trop de fioritures. Toyota propose un pack d’options à 1.000 euros comprenant l’affichage tête haute, la recharge par induction, l’ordinateur de bord à “effet 3D” et le système hi-fi JBL à 8 haut-parleurs.

Calme et sérénité au volant

Une fois le bouton start/stop enclenché, la Toyota Corolla Touring Sport se réveille en douceur. Le bloc 4‑cylindres 2.0l essence se fait discret et laisse le moteur électrique déplacer le break de 1.370 kg. Mais lorsque ce dernier prend le relais, c’est quasi-imperceptible ! En ville, la Japonaise évolue sereinement dans le silence jusqu’à 60 km/h.

Mais cette quiétude est rapidement balayée lorsque l’on augmente le rythme. Le bloc thermique s’emballe et prend rapidement des tours. Rassurez-vous, les 180 ch du 2.0l compensent le son étouffé. Grâce à son moteur électrique plus puissant, la version 180h procure de bonnes accélérations. Le 0 à 100 km/h est franchi en 8,1 s.

Basée sur la nouvelle plateforme initiée par la version berline, la Touring Sports se révèle plus dynamique que sa devancière. Les mouvements de caisse sont bien accompagnés et l’instantanéité de l’hybride offre de belles relances. Plus précise en mode Sport, la direction entraîne le train avant sans broncher.

Toyota Yaris Cross (2021) : une version Adventure en approche

Toutefois, on regrette le mécanisme de la transmission eCVT à 7 rapports. En haussant le rythme, le passage de vitesses se fait davantage ressentir. Les palettes positionnées derrière le volant ne gèrent pas la boîte. Celles-ci servent à diminuer le régime moteur d’un cran en appuyant à droite, et il augmente sur celle de gauche. Cette boîte participe quand même au petit appétit de la Corolla. Sur notre parcours mêlant ville, autoroute et campagne, nous avons relevé 6,4 l/100 km. Pas mal pour un break de 180 ch !

Son prix

La Toyota Corolla TS Hybride est disponible à partir de 27.950€ avec le 1.8l hybride. Il faudra dépenser, au minimum, 30.560 € pour s’offrir la version 2.0l hybride proposée à partir du deuxième niveau d’exécution (Dynamic). Notre version haut de gamme baptisée Premium est quant à elle affichée à 36.570 €.

Notre verdict

Avec sa nouvelle Corolla Touring Sports, Toyota joue la carte de la personnalité. En plus de ses atouts pratiques et de son volume de coffre, le break japonais est aussi séduisant. De par son style bien sûr, mais également grâce à ses performances intéressantes. La technologie hybride est parfaitement maitrisée par le constructeur et séduit déjà un bon nombre de clients laissant tomber le break diesel traditionnel.


Partagez cette info :

Total
15
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram