Volkswagen Taigo (2021) : encore un SUV, mais coupé

Et de trois! Ce Taigo sera bien le troisième SUV de Volkswagen après le T‑Cross et le T‑Roc. Dérivé du Nivus disponible sur le marché brésilien, ce nouveau SUV arrivera sur un segment où l’offre est déjà pléthorique, mais il a des arguments. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
1
Partages

Ce nouveau modèle se place sur le marché des SUV coupé urbains et c’est ce qui va peut-être lui permettre d’avoir une belle place sur le marché des petits baroudeurs. Avec son style et sa petite taille, le Volkswagen Taigo fait route seul. Les autres modèles coupé comme le Renault Arkana sont bien plus grand, avec 30 cm supplémentaires.

Un Nivus européen

Depuis un an, ce SUV coupé est déjà bien connu au Brésil sous le nom de Nivus. Et de ce dernier, le Taigo garde presque tout comme la calandre, commune à la plupart des voitures de la marque. Globalement, le petit SUV s’offre une silhouette dynamique, des flancs modelés et un bandeau noir courant sur toute la longueur du hayon.

Les différences sont vraiment minimes comme les bandeaux lumineux avant et arrière, seulement interrompus par le logo de la marque. Et puis la signature lumineuse arrière est spécifique au modèle européen.

Compact et sportif

Le Volkswagen Taigo est légèrement plus grand que ses frères, il dépasse ainsi le T‑Roc de 3 cm et le T‑Cross de 15 cm avec ses 4,26 m de longueur. Basé sur la même plate-forme que la Polo, la MQB A0, le modèle ne lui permet pas de recevoir une transmission intégrale. Il ne fait que 1,49 m de hauteur pour une largeur de 1,75 m.

L’habitabilité n’a pas été oubliée grâce à un empattement de 2,56 m, supérieur au T‑Cross ce qui offre plus de place à l’arrière et un coffre de 432 l à double plancher. Néanmoins il est le plus petit des SUV coupé que ce soit le Renault Arkana ou l’Audi Q4 e‑tron.

Avec ses bandes lumineuses avant et arrière éclairées par des LED, ses montants de poupe inclinés, ses lignes latérales et son design global agressif, le Taigo est très réussi. Plusieurs finitions sont disponibles au catalogue, quatre exactement (Taigo, Life, Style et R‑Line). La finition Style se veut baroudeuse avec des plastiques de protection supplémentaires sur les bas de caisse et les boucliers avant et arrière. La version R‑Line, elle, se veut bien plus sportive en abandonnant les protections plastiques sur les bas de caisse avec un bouclier plus ajouré.

L’intérieur de la Polo

Si vous détenez la Polo restylée, pas de soucis, c’est le même intérieur dans la Taigo. Fini les boutons physiques et ce, dès l’entrée de gamme. Maintenant, tous les instruments passent par une dalle numérique de 8 pouces et l’écran tactile d’info-divertissement est de 6,5 pouces.

Volkswagen Golf 8 R SW (2021) : un break sportif fort de 320 ch

Sur les versions haut de gamme, tout augmente. La dalle numérique passe à 10,25 pouces et l’écran central à 9,2 pouces. Le reste de l’intérieur est sobre, classique mais d’une très bonne finition. Mais, vous pouvez opter pour un intérieur coloré, de quoi bien personnaliser votre véhicule.

On pouvait s’attendre à des versions uniquement hybrides, hybrides rechargeable et électriques, sauf que non, Volkswagen ne propose que des blocs essence.

  • 3‑cylindres TSI en 95 ch et 110 ch
  • 4‑cylindres TSI de 15 ch

En fonction des moteurs, la boîte à double embrayage DSG7 supplante les boîtes manuelles. Néanmoins, Volkswagen assure qu’une version hybride rechargeable est techniquement possible, peut-être un nouveau modèle à venir d’ici peu. Même si elle a le look d’une sportive extérieurement, force est de constater que sous le capot, ce n’est pas le cas.

Des options et un prix

Selon les versions, des options seront directement intégrées, mais il est possible d’en choisir de nombreuses : volant capacitif, phares matriciels, régulateur de vitesse, freinage automatique d’urgence, système de conduite semi-autonome, détecteurs d’angles morts, l’assistant au changement de voie,… 

Le Taigo sera produit à Pampelune en Espagne sur les mêmes lignes d’assemblage que les Polo et les T‑Cross, avec une arrivée sur le marché d’ici la fin de l’année. Le prix de départ prévu est d’environ 20.000 € (prix du marché allemand), reste à savoir si cet énième SUV, malgré des particularités, parviendra à se faire une place sur un marché déjà bien rempli.


Partagez cette info :

Total
1
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram