F1 — Mattia Binotto : «J’étais à la maison, et je me le suis répété au moins 3 fois»

Ferrari Binotto Vettel
Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, et Sebastian Vettel, ici lors des essais hivernaux de Barcelone.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
10
Partages

Mattia Binotto est revenu pour Sky Sports Italia sur le jour où il a dû appeler Sebastian Vettel et lui annoncer la fin de son aventure avec au la Scuderia Ferrari.

Au terme de l’année 2020, Sebastian Vettel ne sera plus un pilote de la Scuderia Ferrari, avec Mattia Binotto à sa tête. L’Italien l’avait remercié en plein confinement, au mois de mai, avant même que la saison ne démarre.

«La décision [de remplacer Sebastian Vettel] n’a pas été facile»

Remplacé par Carlos Sainz en 2021, le quadruple champion du monde a donc été prié de se chercher une porte de sortie. Au micro de Sky Sports, Mattia Binotto est revenu sur ce fameux jour où il a dû décrocher son téléphone pour annoncer la nouvelle à Sebastian Vettel.

«J’étais à la maison, et avant de l’appeler, je me suis répété au moins 3 fois ce que je devais lui dire et comment», a‑t-il expliqué. La décision [de remplacer Sebastian Vettel] n’a pas été facile, nous aimons Seb pour ce qu’il a donné et comment il s’est comporté dans cette écurie.»

«Mais à un moment, il faut être capable de se remettre en question et faire des choix tournés vers l’avenir. Nous sommes proches d’un nouvelle ère technique [en 2022], et nous devons constituer une équipe dans tous les domaines.»

«Nous avons fait des choix avec des ambitions à moyen et long terme, et c’est sur cette base que nous devons prendre certaines décisions.»

Ferrari est au coeur d’une saison galère, qu’elle traverse à une triste sixième place au championnat constructeur. Sebastian Vettel est lui treizième, à cinquante-sept points de son jeune coéquipier Charles Leclerc. Sa pire saison en Formule 1. Tout ça, avant de débarquer chez Aston Martin l’an prochain.

D’après Binotto, l’Allemand a réagi de manière très intelligente quand la nouvelle lui a été annoncé :

«Non, il n’a pas raccroché. C’est une belle personne, intelligente, et il est resté le même dans une période compliquée pour tout le monde. Il n’est jamais négatif. C’est quelqu’un de très concerné et respectable.»

Le quadruple champion du monde devrait retrouver des couleurs aux côtés de Lance Stroll l’an prochain. Le doute persiste pour Ferrari.


Partagez cette info :

Total
10
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram