green friday

F1 : Bottas s’impose en Autriche pour un improbable podium

F1 Autriche Bottas
green friday

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Pour ce premier Grand Prix de la saison de F1 en Autriche, Valtteri Bottas (Mercedes) s’impose logiquement devant Charles Leclerc et Lando Norris ! Lewis Hamilton a été sanctionné de 5 secondes pour un accrochage avec Albon (Red Bull).

Cette fin de course a été complètement folle ! Sur le circuit de Spielberg, Valtteri Bottas (Mercedes) s’est imposé lors du premier GP de F1 de la saison en Autriche, devant Charles Leclerc (totalement improbable) et Lando Norris (bien improbable aussi). Un podium glané grâce aux 5 secondes de pénalité infligées à Lewis Hamilton, pour un accrochage avec Alexander Albon.



Leclerc et Norris montent sur un podium inespéré

Jamais inquiété, Valtteri Bottas a mené la course de bout en bout, malgré les problèmes inquiétants de capteur chez Mercedes, qui ont notamment contraint les deux monoplaces à ne plus rouler sur les vibreurs.

Ce podium Bottas-Leclerc-Norris parait complètement dingue, tant personne aurait misé la dessus. Et pourtant, la magie de la Formule 1 a opéré. Le jeune Britannique, 20 ans seulement, profite de la pénalité infligée à son compatriote pour monter sur le podium, grâce à un dernier tour de grande qualité. Il devient le troisième plus jeune pilote à monter sur un podium de Formule 1 :



«Je suis sans voix. J’ai réussi à dépasser Perez et à finir sur le podium! Je suis si heureux et si fier de l’équipe. Ça valait le coup d’attendre.» 

Parti en cinquième position, Lewis Hamilton a rapidement repris sa seconde place, avec notamment à l’abandon de Max Verstappen très tôt dans dans la course (11e tour). Avec sa stratégie décalée et la seconde place récupérée au Britannique avant le départ, le Hollandais paraissait être le seul en mesure d’inquiéter les Flèches noires.

Et pourtant, le Britannique a encore subit la loi du circuit autrichien, puisqu’il se retrouve quatrième après une pénalité de 5 secondes reçue après un accrochage avec Albon, qui le dépassait par l’extérieur. Le Thaïlandais, qui s’attaquait aux deux Mercedes, a vécu le remake du Brésil l’an dernier :

«Je suis terriblement frustré. J’avais la sensation que l’on pouvait remporter cette course. Heureusement, il y aura une nouvelle course en Autriche dès le week-end prochain.»



Verstappen stoppé net et parmi les 9 abandons du jour

Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas vu autant d’abandons lors d’un même Grand Prix. 9 au total (Verstappen, Ricciardo, Stroll, Magnussen, Grosjean, Russell, Raïkkönnen, Albon et Kvyat), pour 3 safety car déployées. Une course pour le moins hachée, et 10 derniers tours complètement fous.

Alors que Red Bull avait porté réclamation contre le tour chrono de Lewis Hamilton, une heure avant le départ du Grand Prix, les espoirs reposaient une nouvelle fois sur Max Verstappen, afin de contrecarrer les plans et la domination des Mercedes. Très vite, le pilote Red Bull a subit une violente coupure électrique sur sa monoplace, le contraignant à abandonner immédiatement.



Côté français, on retrouve Pierre Gasly (7e) et Esteban Ocon (8e), pour son premier Grand Prix depuis 1 an et demi, dans les points. Romain Grosjean a lui aussi été contraint à l’abandon après un énième problème de frein.

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram