Essai Tesla Model Y Performance : est-il le meilleur des SUV électriques ?

Des performances dignes d’une supercar dans la peau d’un SUV, voilà la recette gagnante du Tesla Model Y Performance. Prise en main du plus prisé (et branché) des SUV électriques ! 
Tesla Model Y
@Auto Live Magazine

Partagez cette info :

Total
6
Partages

Il s’agit du véhicule électrique le plus vendu en Europe. Est-ce une surprise ? Pas vraiment. Sur les routes françaises, le Tesla Model Y pullule au fil des mois. En Europe, seulement sur le mois de septembre 2022, le SUV californien s’est écoulé à 29 367 unités. Des chiffres en constante augmentation qui devraient permettre à la marque d’Elon Musk de passer en tête des ventes mondiales en 2023.

Tout juste 10 ans après le lancement de la Model S, Tesla se place comme la marque automobile la plus en vogue du moment. Et elle compte bien le rester ! Depuis ses débuts, la philosophie de la marque californienne séduit toujours plus de clients. Le Model Y ne déroge pas à la règle, notamment au niveau de son style.

Le Model Y Performance ressemble comme deux gouttes d’eau à la Model 3. Que l’on aime ou pas, la marque a fait le choix de conserver les éléments esthétiques qui ont fait le succès de la berline. Globalement, le dessin se distingue toujours par sa ligne épurée. Les feux avant sont marqués par des galbes au niveau des ailes. Mais rien ne différencie la version Performance par rapport aux autres variantes, hormis un châssis légèrement abaissé, de plus gros freins avec des étriers en rouge et des jantes spécifiques de 21 pouces.

Mais si la face avant peut se confondre avec la Model 3, le Model Y gagne une poupe légèrement différente. Là où les Model S et X joue la carte de l’élégance avec des lignes harmonieuses, l’arrière du «petit» SUV montre une allure plus pataude. Pour ajouter une touche de sportivité, le hayon dispose d’un becquet en carbone. Enfin, notre version d’essai est habillée d’une teinte blanche, comme la plupart des Tesla… Alors pour le style, on repassera ! Notez que si vous souhaitez personnaliser votre Tesla, de nombreux équipementiers proposent des pièces.

Du mieux à bord

Pour ceux qui ne se sont jamais installés au volant d’une Tesla, il faut dire que c’est une expérience à part entière. Comme à l’extérieur, le Model Y dispose de la même présentation que la Model 3. L’absence d’instrumentation derrière le volant libère un espace considérable. Aidées par un imposant pare-brise et par le toit panoramique, la visibilité et la clarté à bord du Model Y y sont exceptionnelles.

Hormis les boutons de déverrouillage des portes, le SUV fait l’impasse sur les commandes physiques et centralise tout sur la grande tablette centrale. Un temps d’adaptation sera nécessaire afin de se familiariser avec le système (doté du processeur AMD Ryzen), et d’être à l’aise avec l’activation des feux, de la climatisation ou encore des essuie-glaces via cet écran. Celui-ci offre, comme sur tous les modèles Tesla, une réponse instantanée au toucher et une fluidité exemplaire. Pour vous aider, la commande vocale permet de gérer la plupart des fonctionnalités du véhicule.

Parcourir plusieurs centaines de kilomètres au volant du Model Y est un jeu d’enfant. Largement en avance sur la concurrence, Tesla propose un planificateur de trajet exceptionnel. En quelques secondes, le système calcule votre itinéraire en fonction de votre destination, en y ajoutant les points de charge. Il précise également combien de temps vous allez vous immobiliser à la station, et si celle-ci est libre. Sur ce point, ses rivaux sont encore bien loin…

Tesla a fait également un bond en avant au niveau de l’utilisation des matériaux. Désormais, la qualité d’assemblage est bien meilleure qu’auparavant. Rien ne bouge. Les finitions sont plus agréables à l’oeil. De bon augure pour la marque qui se rapproche des références allemandes.

Le Tesla Model Y, idéal pour la famille ?

C’est l’un de ses gros points forts ! Avec ses 4.75 m de long, 1.98 m de large et 1.62 m de haut, le Model Y se montre plus costaud que ses rivaux Volkswagen ID.4 ou BMW IX3. Ce qui lui permet surtout d’accueillir dignement ses occupants. Si à l’avant, l’espace est agréable et lumineux, derrière, le schéma est identique. Voir meilleur !

Tesla Cybertruck : la production du pick-up encore retardée

Les passagers arrière y sont logés sans aucun problème, avec de la place aux jambes et au toit. Récemment mis à jour, notre Model Y Performance d’essai reçoit la nouvelle banquette, offrant un meilleur confort. La place du milieu, souvent qualifiée comme désuète, n’est quant à elle pas obstruée par un tunnel de transmission.

Là où le Model Y fait mieux que n’importe quel SUV électrique, c’est le volume de coffre ! En effet, Tesla propose une capacité de chargement de 854 litres. Une fois la banquette rabattue à l’aide des boutons, l’espace grimpe à 2.041 litres ! Autant dire que partir en week-end en famille ne sera pas un problème. D’autant que la marque propose aussi un coffre de 117 litres à l’avant. C’est fort ! À titre de comparaison, le Volkswagen ID.4 dispose d’un volume de coffre de 543 litres (1.575 litres banquette rabattue).

Performances accrues et bonne autonomie ?

Sur le marché, le Tesla Model Y Performance se place dans la catégorie des SUV destinés à la famille, tout en proposant une touche de sportivité. Mais puisque les chiffres officiels ne sont pas connus, il faut donc se référer aux estimations. Le modèle dispose donc d’une batterie de 75 kWh environ pour une puissance totale proche des 530 ch. Sur la balance, le Model Y Performance frôle les deux tonnes.

tesla model y

Malgré son poids conséquent, le SUV électrique expédie le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. Tandis que la vitesse de pointe passe à 250 km/h, contre 217 km/h pour la version Grande Autonomie. Un modèle aussi lourd capable d’effectuer le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes, c’est du jamais vu ! Alors évidemment, on n’a pas pu résister très longtemps…

Comme attendu, l’accélération est impressionnante. Dans un silence de plomb, et avec comme seul indicateur le compteur de vitesse, le Model Y se satellise d’un point A à un point B ! Pour nous, il manquerait peut-être un son caractéristique afin de procurer davantage de sensations… Quoique, le silence permet aussi de prendre par surprise vos passagers, si l’un d’entre eux est trop bavard !

Après s’être amusé sur des accélérations, il est temps de passer aux choses sérieuses. Nous débutons notre essai en campagne, avec 80% dans notre Model Y Performance. Sur le papier, Tesla annonce une autonomie de 514 km selon le cycle WLTP. Des chiffres, qui, comme vous le savez, sont bien trop souvent loin de la réalité. Mais d’abord, attardons-nous sur le comportement du SUV.

Dès les premiers tours de roue, l’association entre le châssis abaissé et les jantes de 21 pouces de notre version Performance dévoile presque le nouveau visage du SUV. Le Model Y se veut plus sportif, c’est vrai ! Un constat observé sur les petites routes de campagne où chaque défaut de la route se fait ressentir. Heureusement, le confort des sièges gomme légèrement la raideur des suspensions.

Le Model Y Performance se montre extrêmement facile à emmener. Grâce à une prise en main rapide et un toucher de route agréable, le SUV peut se mener en haussant le rythme sur les routes du réseau secondaire. Ses batteries logées dans le plancher lui offrent un centre de gravité bas.

Résultat, à l’approche d’une épingle, le Model Y vire à plat. En revanche, attention à ne pas trop lui en demander en évitant de solliciter l’avant. Parce que oui, les deux tonnes sur la balance se font tout de même ressentir en conduite sportive. Mais l’avantage de l’électrique, c’est de récupérer de l’énergie sur les phases de freinage. Ainsi, le système de frein régénératif se montre efficace et plaisant à utiliser, et ce jusqu’à l’arrêt total du véhicule.

Le SUV californien peut aussi compter sur une direction plutôt précise. Celle-ci peut être ajustée selon trois niveaux de dureté, et permet d’avoir un meilleur retour d’information dans sa configuration la plus dure. En tout cas, s’extraire d’un virage n’a jamais été aussi simple. D’un coup de pied sur l’accélérateur, les virages vous sautent aux yeux les uns après les autres ! Mais dans la seconde qui suit, vous pouvez rouler tout en douceur. L’occasion pour nous d’emprunter un axe à 110 km/h.

Conso faible, mais recharge facile ?

À haute vitesse, le Tesla Model Y Performance procure un sentiment de sécurité, le tout dans un silence de cathédrale. Désormais équipé de double vitrage acoustique, le SUV évolue en toute sérénité sur les voies rapides. À 110 km/h, la consommation instantanée s’établit à 17,9 kWh/100 km. Une belle performance pour un véhicule de près de deux tonnes, et aux performances proches de celles d’une supercar !

À cette allure, l’autonomie grimpe à 420 km. Mais à 130 km/h, l’écran affiche 21,6 kWh/100 km en moyenne. De quoi faire chuter l’autonomie à 340 km. Évidemment, l’autoroute reste l’ennemie numéro 1 de l’efficience des voitures électriques. Notons tout de même que nous n’avons pas activé de chauffage. Avec 15°C dans l’air, la température était idéale durant notre test.

Notre modèle d’essai était équipé de l’option Autopilot Amélioré facturée 3 800 €, mais aussi de l’Autopilot de série avec le changement de file automatique et l’activation du clignotant. Auparavant basée sur des capteurs, la version Amélioré utilise désormais les nombreuses caméras disposées tout autour du Model Y pour identifier l’environnement. Une technologie qui se montre efficace sur l’autoroute. En revanche, les nombreux virages des axes secondaires mettent rapidement en défaut le système. Il faut donc appuyer deux fois sur le commodo de droite pour le réactiver.

Pour clôturer notre essai, on a choisi de parcourir quelques kilomètres en ville. Et c’est ici que le Model Y n’est pas vraiment à l’aise. Son rayon de braquage peut facilement mettre en défaut dans les petites rues. Idem pour manoeuvrer. D’autant que les jantes de 21 pouces, au déport assez conséquent, peuvent (trop) facilement lécher le trottoir…

En consommation mixte, nous avons relevé une autonomie de 400 km. En jouant davantage avec le freinage régénératif et en adoptant une conduite encore plus souple, il sera facile de parcourir plus de 430 km en une seule charge.

Au chapitre de la recharge, le Tesla Model Y Performance est loin d’être prise de tête. Si l’efficacité du planificateur de trajet s’avère impressionnante, réaliser des longs trajets sur autoroute reste bien plus coûteux qu’une utilisation avec une recharge à domicile.

Avec une Wallbox adaptée, le chargeur embarqué de 11 kW permet de récupérer en moyenne 13 % d’autonomie par heure. Il faudra donc environ 8 heures pour faire le plein d’électrons. Sur une prise domestique, il faut compter quarante heures pour le même exercice.

Mais avec plus de 110 stations en France, le réseau de Superchargeurs permet de voyager en toute sérénité. Autorisant une puissance de charge maximale de 250 kW, le Model Y Performance passe de 10 à 80 % de batterie en à peine 30 minutes. De quoi récupérer plus de 250 km d’autoroute.

Côté tarifs, le Tesla Model Y Performance s’affiche à 69.990 €, soit 3.000 € de plus que la version Grande Autonomie. Si vous souhaitez une couleur (noir, bleu, gris, rouge), Tesla facture entre 1.190 et 2.100 €.

Le tarif du SUV électrique reste cohérent par rapport à ses prestations. À ce prix-là, les clients ont le choix entre les Kia EV6 GT, Audi Q4 e‑tron, Ford Mach‑E GT ou Mercedes EQB 350+.

Notre verdict du Tesla Model Y Performance

Le Tesla Model Y Performance sait tout faire, ou du moins presque. Il peut vous satelliser de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, dans un silence de cathédrale, le tout avec vos enfants à l’arrière. Le SUV électrique représente l’une, si ce n’est la meilleure, offre du moment dans la catégorie des modèles sportifs. Face à lui, seuls les Ford Mustang Mach‑E GT et KIA EV6 GT peuvent rivaliser avec le Model Y au niveau des performances.

Grâce à sa technologie embarquée, les longs trajets ne sont qu’une formalité. Le système de planificateur de trajet offre la possibilité voyager en toute tranquillité, avec une visibilité claire sur les différentes recharges. Avec une puissance de charge jusqu’à 250 kW, la batterie passe de 10% à 80% en 30 minutes. Des performances légèrement en dessous de ses rivaux.

Mais le Tesla Model Y Performance se montre meilleur sur le plan de la consommation avec des chiffres parfois 20% inférieurs à la concurrence. De quoi afficher une autonomie mixte d’environ 400 km.

 

Tesla Model Y Performance

Tesla Model Y Performance
8 10 0 1
Grâce à sa technologie embarquée, les longs trajets ne sont qu’une formalité. Le système de planificateur de trajet offre la possibilité voyager en toute tranquillité, avec une visibilité claire sur les différentes recharges. Avec une puissance de charge jusqu’à 250 kW, la batterie passe de 10% à 80% en 30 minutes. Des performances légèrement en dessous de ses rivaux. 
8/10
Total Score
  • STYLE 
    6/10 Normal 
  • HABITACLE 
    7/10 Good 
  • PERFORMANCES 
    8/10 Very good 
  • CONSOMMATION 
    8/10 Very good 
  • TECHNOLOGIE 
    9/10 Amazing 

ON VALIDE

  • Ses performances
  • Son habitabilité remarquable
  • Ses technologies embarquées
  • Son volume de chargement
  • Son planificateur de trajets intégré

ON VALIDE MOINS

  • Un style quasi similaire à la Model 3
  • Une meilleure qualité des matériaux, mais encore à améliorer
  • Les désactivations de l’Autopilot
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram