Racisme, violences : des employés de Ford refusent de continuer à fournir la police

Police Ford
Photo : Tim Meyer

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Certains employés sont assez peu enthousiastes à l’idée d’assembler des véhicules que l’on verra ensuite sur les réseaux sociaux en train de foncer sur des manifestants.

Autant dire que l’initiative n’a à peu près aucune chance d’aboutir… Depuis quelques semaines, la gronde se répand dans les rangs des employés de Ford à propos des véhicules commandés par les forces de l’ordre.




Au cours de manifestations contre le racisme et les violences policières aux États-Unis, des vidéos diffusées sur YouTube ont révélé les graves dérapages de certains policiers qui n’ont pas hésité à lancer leur véhicule contre des activistes (vidéo ci-dessous, à partir de 1:00).

Une image désastreuse pour la police américaine… mais aussi pour Ford, dont on voit les voitures servir d’armes par destination.

«Un système perpétué par Ford»

Avec le développement du mouvement Black Lives Matter, un groupe d’employés a fait circuler une pétition en interne demandant à l’entreprise de «cesser le développement, la production et la vente des véhicules de police», d’après les informations de Jalopnik.




«Depuis nos débuts, les véhicules que les employés de Ford ont designés et conçus sont devenus des accessoires de l’oppression et des violences policières.»

«Nous savons que certains rejoignent et soutiennent les forces de l’ordre avec de bonnes intentions, mais ces pratiques racistes qui pourrissent notre société sont historiques et sysmétiques.»

«Et ce système est perpétué par Ford depuis plus de 70 ans» enfonce ainsi le texte contestataire.




Sauf qu’il n’est pas du tout dans les intérêts de Ford d’arrêter sa collaboration avec les forces de l’ordre : en moyenne, chaque année, deux tiers des commandes de véhicules des autorités sont effectuées auprès de la firme américaine.

«Les problèmes qui décrédibilisent la police n’ont rien à voir avec les véhicules que les agents utilisent» a répondu la direction de Ford» dans une réponse de Normand. «En fait, en imaginant le futur de nos véhicules connectés, nous pensons qu’ils peuvent aider la police à mieux protéger et servir.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram