green friday

Autobahn : la limitation de vitesse sur les autoroutes favorisée par la majorité des Allemands

Selon un sondage, les Allemands seraient favorables au retour des limitations de vitesse sur certains tronçons. Mais la raison n’est pas tout à fait celle que vous pensez… 
@Autobahn
green friday

Partagez cette info :

Total
5
Partages

Nombreux sont les automobilistes à la recherche des sections illimitées de l’autoroute allemande. En 1952, le gouvernement de ce qui était alors l’Allemagne de l’Ouest a aboli les limitations de vitesse, laissant la décision aux mains des régions individuelles.

Aujourd’hui, les tronçons d’autoroute sans limites sont encore assez courants, mais une nouvelle enquête indique qu’une majorité de citoyens allemands aimeraient changer cela. Mais la raison n’est pas liée à la vitesse.

D’après DW.com , un récent sondage a indiqué que 60% des habitants du pays soutiennent une limite d’au moins 130 km/h, dont 38% en faveur des autoroutes sans restriction. Et de peur que vous ne pensiez que ce ne sont que les pilotes du dimanche qui expriment de telles opinions, le champion de Formule 1 et citoyen allemand Sebastian Vettel fait partie de ceux qui sont en faveur de ce “lever de pied”.

Une question de pollution

Curieusement, le rapport ne met pas en évidence la sécurité comme la principale raison de cette position. Des vitesses plus élevées signifient des régimes plus élevés et une consommation de carburant importante des moteurs à combustion interne, ce qui signifie des émissions de carbone plus élevées.

Face à une variété d’actions visant à réduire les émissions dans le pays, les citoyens allemands préfèrent la limitation de vitesse aux taxes supplémentaires pour des choses comme le carburant ou la viande et les produits laitiers. La sécurité est également un problème, mais dans ce contexte, il semble que le sondage soit motivé par un choix de vitesses plus lentes ou de taxes plus élevées.

Le rapport poursuit en indiquant que les limites de vitesse des autoroutes pourraient réduire les émissions de carbone en Allemagne de deux millions de tonnes par an. Mais à l’heure actuelle, il semble que le gouvernement allemand ne souhaite pas aborder le problème climatique à travers de telles limites.

Dans tous les cas, ne vous attendez pas à ce que le statut de l’Allemagne en tant que paradis de la vitesse change de sitôt. Et avec les véhicules électriques qui gagnent du terrain en tant que machines de performance sérieuses, l’argument en faveur de vitesses plus faibles conduisant à des niveaux de carbone inférieurs ne durera pas éternellement.

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram