Jeux-vidéos : l’esport comme espoir de la Formule 1

Esport Formule 1
F1.com

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

À l’image de la Formule 1 ou de Veloce Esports, le monde des jeux-vidéos connait une ascension fulgurante, à l’heure où toute compétition sportive est annulée ou reportée à cause du coronavirus… Mais grâce à l’interêt accru de nombreux pilotes professionnels et passionnés, le sport auto résiste.

NotTheAusGP, NotTheBahGP… à ce petit jeu là, c’est toute la saison de Formule 1 qui pourrait se jouer derrière un écran. Avec le report du début du championnat de Formule 1 (8 courses ont pour le moment été annulées ou reportées), l’essor des jeux-vidéos et de l’esport est impressionnant. À l’image de dimanche dernier où le Grand Prix de Bahreïn s’est joué en ligne et en live sur YouTube et Twitch, la grille de départ n’avait quasiment rien à envier à un vrai championnat.

Des compétitions en ligne de plus en plus regardées

Lando Norris (McLaren), Nicholas Latifi (Williams), Nico Hulkenberg (chez Renault l’an dernier) et même le gardien de but du Real Madrid Thibault Courtois… la liste est plutôt longue. Si le coronavirus gagne du terrain et repousse toute tenue de compétitions sportives, il ne pourra atteindre l’esport.

Au contraire, l’embelli autour des jeux-vidéos et notamment de courses en ligne sur le jeu officiel “Formule 1 2019“ apparait comme le seul échappatoire possible. Le coup de projecteur sur cette discipline est encore plus beau.

«Les courses virtuelles se dérouleront à la place de chaque Grand Prix reporté, à partir de ce week-end avec le Grand Prix virtuel de Bahreïn. Chaque week-end de course suivant verra la course de Formule 1 reportée remplacée par un Grand Prix virtuel, l’initiative devrait se poursuivre jusqu’en mai» confirme le communique de la F1. Mais avec le report du GP d’Azerbaïdjan, l’e‑sport devrait rester jusqu’en juin, au minimum.

Dimanche dernier, près de 400 000 personnes ont regardé en live le GP d’Australie virtuel sur les comptes de Veloce Esports et de la F1. C’est presque dix fois plus qu’en temps normal pour l’équipe d’esport pro, dont le copartenaire n’est autre que Jean-Éric Vergne, double champion du monde de Formule E et ancien pilote de Formule 1. Après le succès de cette première manche, le Français a voulu remettre le couvert pour une seconde manche :

«Le #NotheAusGP a rencontré un grand succès. Notre équipe a réussi à tout monter en 48h et il était donc naturel de poursuivre ce travail avec le #NottheBahGP. Je suis certain que ce week-end rencontrera une réussite encore plus grande et que l’intérêt pour l’esport va encore croître.»

Une éclaircie dans cette crise sanitaire

“JEV“ a visé juste, c’est le cas de le dire. Après deux manches, le succès de la plateforme d’e‑sport est total. L’actualité sportive du moment étant si pauvre, pour que tout le monde parle de ça. Hier à Bahreïn, trois manches se sont disputées, deux sur Veloce Esports, et une dernière sur le compte de la F1.

C’est d’ailleurs le pilote d’essais de Renault Guanyu Zhou qui s’est imposé lors de la seconde course devant le pilote Mercedes Stoffel Vandoorne.

Sur Veloce Esports, les pilotes de la team professionnelle ont encore la mainmise pour l’instant… Mais la compétition devrait engranger de nouvelles recrues dans les prochaines semaines, et pas des moindres.


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram