F1 — Rémi Taffin (Renault) : «Le travail acharné porte ses fruits cette année.»

Rémi Taffin Renault
Le directeur technique moteur chez Renault, Rémi Taffin, n'est pas vraiment inquiet par rapport à la directive de la FAI dès Spa.

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Alors que la prochaine interdiction des modes spéciaux en qualification des moteurs interviendra dès Monza, le directeur technique moteur de Renault Rémi Taffin, se dit prêt à relever ce nouveau défi.

La FIA a publié une directive technique qui interdira les modes «fête» samedi après-midi et obligera les équipes à geler les réglages du moteur pour les qualifications et la course, avec la règle appliquée à partir du Grand Prix d’Italie de la semaine prochaine à Monza. Pour Rémi Taffin, à la direction des moteurs chez Renault, on ne s’affole pas.

La décision vise à resserrer les écarts au sein du peloton, bien que certains pensent qu’il s’agit d’une manoeuvre pour contrecarrer la domination des Mercedes en qualifications.

«Sur le papier, ce ne sera pas trop difficile», a commenté Rémi Taffin. «Nous ajusterons le rapport entre les qualifications et la course. Les règles, jusqu’à présent, disaient que nous pouvions gérer les modes différemment entre les qualifications et la course et, comme toujours, nous essayons d’optimiser les règles.»

«À partir de Monza, nous allons donc essayer d’adapter, de réoptimiser et de valider cette nouvelle directive. C’est le même travail, juste un résultat différent.»

«Nous aurons moins de puissance en qualifications et plus de puissance en course, c’est un nouveau compromis.»

«C’est une question de millisecondes pour entrer en Q3»

Contrairement à l’année dernière, Renault a démarré sa campagne 2020 avec bien plus de fiabilité. Et le directeur des unités de puissance Rémi Taffin est satisfait du travail de l’équipe course après course, tout en maintenant le bon équilibre entre performance et durabilité.

«Le milieu de la grille est assez proche, c’est une question de millisecondes pour entrer en Q3. Nous ne pouvons rien laisser passer. Le travail effectué à l’usine a été bon jusqu’à présent avec une bonne fiabilité et de bonnes performances.»

Alors que l’écurie est sixième au championnat, derrière ses trois gros concurrents McLaren, Racing Point et Ferrari, le retour de la fiabilité chez Renault est un facteur capital et l’une des clés de leur future réussite :

«Nous sommes revenus au niveau de performance que nous devions atteindre l’année dernière, et nous nous sommes assurés de corriger les pépins que nous avions lors de la première partie de la saison dernière», a‑t-il ajouté.

«Le travail acharné porte ses fruits cette année. Pour l’équipe de course, en particulier, c’est très intense avec les triples-headers. Le redressement a été difficile mais ils se débrouillent exceptionnellement bien.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram