F1 : Leclerc a une petite idée sur les difficultés de Vettel en 2020 chez Ferrari

Leclerc Vettel 2020
Mattia Binotto, Charles Leclerc et Sebastian Vettel, ici en discussion lors du GP de Sakhir. FERRARI.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
2
Partages

Au terme d’une année 2020 compliquée pour Ferrari, Sebastian Vettel quitte la Scuderia et laisse définitivement les reines de l’équipe à Charles Leclerc. Le jeune monégasque est par ailleurs revenu sur les difficultés traversées par son ex-coéquipier au cours de la saison.

La saison de la Scuderia restera assurément dans les annales de l’écurie. Seulement sixième au championnat constructeur (son pire résultat depuis 1980), Ferrari a vécu une saison morose et bien plus difficile qu’attendue, malgré les 17 Grands Prix au programme (face aux 23 initialement attendus).

«La confiance en F1, ça fait tout !»

Et si l’année 2020 a été tout sauf un long fleuve tranquille pour l’écurie italienne, elle a aussi dû faire face aux déboires de Sebastian Vettel, régulièrement dominé par son jeune coéquipier, Charles Leclerc. Le Monégasque a porté l’équipe presque seul sur son dos, apportant trois fois plus de points que l’Allemand (98 pour Leclerc contre 33 seulement pour Vettel).

Pourtant, le pilote de la Scuderia n’a jamais blâmé son désormais ex-coéquipier, parti chez Aston Martin après avoir été remplacé par Carlos Sainz avant même le début de saison. Le Monégasque tente même d’apporter quelques explications aux difficultés traversées par le quadruple champion du monde :

«À la fin, certains pilotes se sentent plus à l’aise avec un arrière train en mouvement, alors que d’autres le sont plus lorsqu’il y a du sous-virage, concède Charles Leclerc dans un entretien à la BBC. La voiture de cette année correspondait probablement un peu plus à mon style de pilotage.»

«Cela a été très difficile au niveau de la confiance que l’on peut avoir dans la voiture, et la confiance en F1, ça fait tout !»

Outre les difficultés liées à la monoplace, Charles Leclerc estime aussi que la décision de remplacer Sebastian Vettel avant le début de saison a forcément joué un rôle.

«Comme Sebastian l’a mentionné à plusieurs reprises, ça a été une année difficile pour lui dans l’ensemble car il savait qu’il ne ferait plus partie de l’équipe l’année prochaine, et cela joue probablement un rôle aussi.»

Après six saisons au sein de la Scuderia, Sebastian Vettel (33 ans) s’envole vers de nouveaux horizons, rejoignant la famille Stroll chez Aston Martin. Charles Leclerc sera lui accompagné par Carlos Sainz lors des deux prochaines saisons alors que l’on pourrait retrouver les deux écuries à la lutte en piste dès l’année prochaine.


Partagez cette info :

Total
2
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram