F1 : le relevé de notes du GP d’Émilie-Romagne (Mercedes, Ricciardo, Kvyat…)

GP Émilie-Romagne Relevé Notes
Alexander Albon, sur le circuit d'Imola où des maisons surplombent le tracé. RED BULL.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
10
Partages

De la victoire heureuse de Lewis Hamilton au nouveau podium de Daniel Ricciardo, voici le relevé de notes du GP d’Émilie-Romagne, sur le magnifique et historique tracé d’Imola.

Ce treizième rendez-vous de la saison a marqué le retour de la F1 à Imola, quatorze ans après son dernier passage. Un Grand Prix qui a notamment permis à Mercedes de décrocher son septième sacre consécutif, un record en la matière, alors que Renault monte pour la deuxième fois en trois courses sur le podium.

Voici le relevé de notes du GP d’Émilie-Romagne, sur le tracé d’Imola.

Les bons élèves

Mercedes : 20/20

L’écurie allemande marque définitivement la Formule 1 de son empreinte. Pour la septième année consécutive, Mercedes est maître du championnat des constructeurs, et dépasse les six historiques sacres de Ferrari entre 1999 et 2004. Une prouesse réalisée sous la houlette du duo Toto Wolff — Lewis Hamilton, dont l’avenir n’est pas encore assuré.

Si la victoire ne lui tendait pas vraiment les bras, c’est bien le Britannique qui s’est imposé. Troisième une bonne partie de la course, Hamilton a forcé le destin en changeant soudainement de stratégie face à ces deux adversaires. Le sextuple champion du monde a d’abord attendu que Bottas et Verstappen rentrent aux stands pour prendre la tête du Grand Prix et enchainer les meilleurs tours.

Puis, plutôt chanceux, le Britannique a bénéficié de l’abandon d’Ocon et de la sortie d’une voiture de sécurité virtuelle pour immédiatement rentrer aux stands, et ainsi conserver la tête. Comme un symbole, Hamilton offre la septième bague à Mercedes, et se rapproche un peu plus, de sa septième personnelle.

Daniel Ricciardo : 15/20

Renault peut se targuer d’avoir l’un des meilleurs pilotes du plateau. Si à la régulière, l’écurie française ne peut encore rivaliser pour monter sur le podium, elle peut se satisfaire d’avoir Daniel Ricciardo à ses côtés — pour quatre courses encore — un opportuniste de tous les instants.

L’Australien s’est, dès le départ, glissé devant Pierre Gasly à l’expérience. Solide tout au long de la course, il a même profité de l’abandon de Max Verstappen pour monter sur le podium, le second en trois Grands Prix et consolider sa quatrième place au championnat des pilotes. Belle performance.

Daniil Kvyat : 14/20

En dépit de l’abandon de Pierre Gasly, Alpha Tauri sort d’un week-end des plus réussis. Huitième au départ, Daniil Kvyat a plutôt bien pris le relais de son coéquipier puisqu’il s’offre la quatrième place à l’arrivée. Le Russe nous a livré sa meilleure prestation de l’année bien évidemment, et cerise sur le gâteau, il nous a même offert un superbe tour de relance après les accidents de Verstappen et Russell !

Mentions spéciales pour Max Verstappen et Pierre Gasly, deuxième et cinquième avant leurs abandons respectifs.

On en attendait plus

Esteban Ocon : 10/20

Pour la seconde fois en autant de semaines, le Français a loupé le rendez-vous des Q3 et souffre une nouvelle fois de la comparaison avec son coéquipier. Seulement huitième sur la grille, Esteban Ocon n’a su trouver son rythme et de la vitesse, sur une piste qui ne favorise pas vraiment les dépassements qui plus est.

Le Normand abandonnera même pour la quatrième fois de la saison, avant la mi-course. Il lui reste désormais quatre Grands Prix pour relever la tête.

Sebastian Vettel : 9/20

Lui aussi souffre plus que jamais de la comparaison avec son coéquipier. Sebastian Vettel ne sera plus un pilote de la Scuderia en 2021, et ça se sent. Incapable de faire des différences — en qualifications comme en course — le quadruple champion du monde a traversé la course tel un fantôme.

L’Allemand (12e) aura même joué les chats noirs pour Valtteri Bottas dont la course a quasiment été ruinée par un débris de la monoplace de Vettel qu’il trainera une bonne partie du Grand Prix.

Les cancres du week-end

Lance Stroll : 8/20

Le Canadien était encore une fois à côté de ses pompes ce week-end à Imola. Le pilote Racing Point vient de vivre son cinquième Grand Prix sans marquer le moindre point, après être monté sur le podium à Monza le 6 septembre dernier.

Stroll a dès le début de la course, dû passer par les stands après un accrochage avec Magnussen. A contrario de Pérez la semaine passée, le Canadien est resté en arrière-plan tout au long du GP d’Émilie-Romagne. Pour ne rien arranger, son mécanicien s’est même fait une belle frayeur, lorsque Stroll s’est arrêté un mètre plus loin que prévu lors de son deuxième passage aux stands.

Le Canadien a rétrogradé au onzième rang au championnat des pilotes.

Alex Albon : 6/20

Troisième apparition de suite pour Alex Albon dans les fins fonds du relevé de notes, après le GP d’Émilie-Romagne. Décidément, les courses se suivent et se ressemblent pour le Thaïlandais…

Après avoir reçu un ultimatum de la part de son patron Christian Horner, Alex Albon avait deux courses pour convaincre, Portimão et Imola. Deux Grands Prix terminées en douzième et quinzième position, autant vous dire, pas là où on l’attendait.

En Italie aussi, le Thaïlandais est apparu dépassé, en manque de rythme. Bien que sixième sur la grille de départ, il a été coupable d’un tête-à-queue lors de la relance en fin de course, juste devant Carlos Sainz (7e).

L’avenir d’Albon s’assombrit de semaine en semaine. On voit mal désormais comment le Thaïlandais pourrait conserver son baquet pour 2021.


Partagez cette info :

Total
10
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram