F1 : le relevé de notes du GP de Sakhir (Pérez, Russell, Ocon…)

Relevé Notes GP Sakhir
Esteban Ocon (à gauche) et Sergio Pérez, sur le podium du GP de Sakhir. RACING POINT.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
7
Partages

Au terme d’une course dantesque, marquée par les erreurs de Mercedes, la folle remontée de Sergio Pérez ou le podium d’Esteban Ocon, tant de choses à retenir. On voit tout ça dans le relevé de notes du GP de Sakhir.

Les bons élèves du GP de Sakhir

Sergio Pérez : 18/20

Compte tenu du contexte et de l’environnement autour du Mexicain, la victoire n’est que plus belle. Sergio Pérez est passé par toutes les émotions, au cours de ce GP de Sakhir. D’abord percuté par Charles Leclerc au premier tour, il a été relégué au 18e rang. Avant d’entamer sa chevauchée fantastique.

Le pilote Racing Point est remonté petit à petit, tour après tour, jusqu’au cinquième rang, au jeu des arrêts aux stands. Après un deuxième arrêt le reléguant au neuvième rang, le Mexicain se joue facilement de son coéquipier, puis d’Esteban Ocon, qui se recroiseront sur le podium à l’arrivée.

Mais surtout, le destin a souri au Mexicain lorsque les Mercedes ont enchaîné les erreurs aux stands. Leader surprise du Grand Prix tout à coup, Pérez va une nouvelle fois profiter de la malchance qui a frappé Russell pour filer vers sa première victoire en Formule 1, après 190 départs — la plus longue attente pour un pilote de la grille.

Alors que l’avenir de Pérez est toujours en suspens, le signal envoyé ce week-end auprès de Red Bull pourrait faire effet, alors que l’écurie doit encore trancher au sujet de son deuxième pilote pour 2021 — Albon et Hülkenberg sont aussi dans la balance.

George Russell : 18/20

Au volant de la meilleure monoplace du plateau pour la première fois de sa carrière, George Russell est passé de grand espoir de la F1 à talent certifié, en une seule course. Dès les premiers essais libres, Russel s’est mis en avant, devançant son coéquipier à deux reprises lors des deux premières séances. Puis en qualifications, le Britannique était à seulement vingt-six millièmes de poursuivre sa série de victoires face à son coéquipier — 36–1 désormais.

Face à un Valtteri Bottas en plein doute, Russell a joué pleinement sa carte, jusqu’à mener le Grand Prix dès le départ de la course. Le Britannique est alors en plein récital, et déroule sa partition à merveille, jusqu’à… la bourde. À 30 tours de l’arrivée, Mercedes déclenche le double arrêt aux stands dont elle a le secret, mais se mélange les pinceaux, et surtout les pneumatiques. Résultat, Russell se retrouve avec des pneus destinés à Bottas, et doit repasser immédiatement aux stands.

Relégué au cinquième rang, Russell entame lui aussi sa remontée, et envoie Bottas au tapis au terme d’un dépassement sensationnel. Le Britannique dépasse ensuite Stroll et Ocon, avant de fondre sur Pérez. Mais une crevaison lente achèvera les espoirs de première victoire du jeune pilote, cantonné au neuvième rang, derrière Bottas.

Esteban Ocon : 15/20

Esteban Ocon monte sur un podium de F1, pour la première fois de sa carrière à Sakhir. RENAULT.

Déçu après sa performance moyenne en qualifications (11e), Esteban Ocon avait à coeur de montrer sa valeur lors de cet avant-dernier Grand Prix de la saison, ô combien important pour Renault au classement constructeurs. À Sakhir, la course a enfin tourné en faveur du Normand, au terme d’une saison quelque peu entachée par ses performances décevantes, et de plusieurs abandons frustrants.

Mais Esteban Ocon est une force de la nature, et goute enfin aux joies d’un podium, au terme d’une course maitrisée, et de plusieurs évènements favorables dont on fera abstraction. Une deuxième place que l’on espère salvatrice pour Ocon et Renault à l’avenir. Peut-être le déclic dont parlait Alain Prost avant la course.

On en attendait plus

Charles Leclerc : 8/20

Auteur d’une qualification monstrueuse, Charles Leclerc pouvait être fier de lui. Le Monégasque avait en effet décroché la quatrième place sur la grille après avoir effectué le tour parfait en Q3, derrière les Mercedes et Verstappen.

Mais le pilote Ferrari n’a su convertir cette qualification en points à l’arrivée du GP de Sakhir. Coupable d’une erreur un peu bête, Charles Leclerc s’est envoyé au tapis seul, au même titre que Max Verstappen, spectateur de la scène. Le blocage de roue du Monégasque a envoyé Pérez en tête-à-queue et le Néerlandais dans un bac à graviers qui condamnera sa course. Une erreur à l’image de son contact avec Vettel en Autriche, évitable.

Les cancres du week-end

Sebastian Vettel : 8/20

S’il n’a pas commis les mêmes erreurs que son coéquipier, Sebastian Vettel a pourtant vécu une course bien triste, terminée à une anecdotique douzième place. Le quadruple champion a déjà un pied et demi en dehors de Ferrari, et ça se sent. La fin de saison approche pour Vettel, il était temps.

Valtteri Bottas : 6/20

La saison du Finlandais va de mal en pis. Dominé pour la troisième saison consécutive par Hamilton, Bottas avait l’occasion de montrer son leadership ce week-end, face au jeune et prometteur George Russell. Chahuté pendant les essais libres, le Finlandais s’est tout de même bien repris en qualifications, arrachant la pole pour quelques millièmes.

Mais la course du dimanche a été un véritable calvaire pour Bottas. Dépassé dès le départ par Russell, puis incapable de revenir sur son coéquipier pendant 60 tours, le Finlandais a reçu le coup de massue final quand ce même Russell le dépassera vertigineusement au virage 6. Même si Bottas était en proie à des difficultés avec ses pneumatiques en fin de course, sa performance du jour a été gênante du début à la fin.


Partagez cette info :

Total
7
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram