F1 : le Grand Prix de Turquie au calendrier, 3 autres courses confirmées

F1 Grand Prix Turquie
Istanbul fait son retour au calendrier après 9 ans d'absence. F1.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Le Grand Prix de Turquie fait officiellement son retour au calendrier de F1, après 9 ans d’absence. Trois autres courses ont été programmées également.

Et de 17 ! La F1 vient de confirmer 4 courses au calendrier 2020, dont le Grand Prix de Turquie, qui fait son retour après 9 ans d’absence. La course se tiendra sur le circuit d’Istanbul Park, le 15 novembre prochain.

Turquie, Bahreïn et Abou Dhabi au programme

Avec ces quatre nouvelles courses, la F1 a donc au programme 17 Grands Prix en 2020. 

Le Grand Prix de Turquie se tiendra le 15 novembre, puis direction Bahreïn pour les deux Grands Prix suivants — le 26 novembre (Grand Prix de Bahreïn) et le 6 décembre (Grand Prix de Sakhir) avant de terminer la saison comme à l’accoutumée, à Abou Dhabi sur le circuit de Yas Marina le 13 décembre.

En revanche, le Grand Prix de Chine n’aura pas lieu, comme l’a confirmé la F1 dans son communiqué.

«Nous pouvons confirmer que la Turquie, Bahreïn et Abu Dhabi feront partie de la saison révisée et souhaitons remercier le travail acharné de tous nos promoteurs et partenaires pour parvenir à une saison de 17 courses.»

«Malheureusement, nous ne courrons pas en Chine cette saison et nous souhaitons remercier notre partenaire Juss Sports pour son soutien et son engagement ces derniers mois et nous avons hâte de revenir à Shanghai l’année prochaine.»

L’arrivée de la Turquie au calendrier cette année n’est pas la seule bonne nouvelle de la journée puisque la F1 a aussi voulu confirmer l’organisation de plusieurs courses avec la présence du public, comme nous l’évoquions il ya quelques semaines.

«Nous pouvons confirmer qu’un certain nombre de courses de la saison 2020 seront ouvertes à un nombre limité de fans. Nous travaillons avec chaque promoteur pour finaliser les détails.»

«En raison de la circulation de la pandémie de COVID-19, nous continuons à entretenir un dialogue étroit avec tous les promoteurs et les autorités locales pour nous assurer de fonctionner de la manière la plus sûre possible et de surveiller de près chaque situation nationale – y compris les restrictions de voyage et les procédures de santé locales.»

Pour ce qui est de la course, la Turquie est le dernier invité au calendrier, après le Mugello, le Nürburgring, Portimao et Imola. Istanbul avait déjà accueilli six Grands Prix entre 2005 et 2011, et avait vu les victoires de Kimi Raïkkönen (2005), Lewis Hamilton (2010) et Sebastian Vettel (2011), dernier vainqueur en date.

L’Autodromo d’Istanbul Park, long de 5,34 km, a été effacé en 1«25«049 par Sebastian Vettel (Red Bull), lors de sa pole position en 2011 — record de la piste.

Un circuit technique, rapide et exigeant, avec un virage 8 piégeux (une succession de quatre virages à gauche, presque à fond) et qui devrait une nouvelle fois mettre à l’épreuve du feu les pneus Pirelli. Bon chance comme on dit !


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram