F1 : Qui est Dorilton Capital, le fonds américain qui a racheté Williams ?

L’écurie britannique Williams vient officiellement d’être vendue à un fonds d’investissement américain : Dorilton Capital. Mais d’ou sort cette société privée new-yorkaise ? 
Williams Dorilton Capital
L'écurie britannique passe sous pavillon américain, une première depuis sa création en 1977 par Frank Williams et Patrick Head. WILLIAMS.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

L’écurie Williams, mise en vente depuis le mois de mai, change enfin de mains et tombe désormais dans l’escarcelle de Dorilton Capital, un fonds d’investissement américain — new-yorkais plus précisément.

«Dorilton reconnaît l’importance de respecter et conserver l’héritage et la culture de Williams et s’engage à maintenir son identité,» promet-on chez l’écurie de Grove. Suite à cette manoeuvre financière, l’écurie britannique espère retrouver les sommets ! Mais dans quelles conditions ? Et avec qui à sa tête ? Éléments de réponse.

«Un style d’investissement flexible et patient»

Le fonds d’investissement américain se décrit comme une «société d’investissement qui cherche à acquérir, recapitaliser et soutenir la croissance à long terme (…) Nous préférons nous associer à la direction en place pour créer de la valeur sur le long terme.»

C’est d’ailleurs l’un de ses maîtres-mots : «la patience», «le partenariat» et «la continuité». La société américaine ne devrait donc pas tout chambouler. C’est l’un des facteurs qui a pu jouer dans ce rachat puisque Dorilton n’a ni l’intention de renommer l’écurie, ni «de relocaliser l’équipe de Grove, sa maison traditionnelle.»

Williams s’était dite ouverte à la cession partielle ou totale de son écurie le 29 mai dernier, après avoir traversé la crise sanitaire de plein fouet. Mais avec la reprise de Dorilton Capital, elle ne devrait pas être trop chamboulée et conservera par exemple, son nom historique d’écurie et le nom de son châssis «FW» pour Frank Williams. 

Côté en bourse, la rachat de l’écurie anglaise Williams se situerait aux alentours des 152 millions d’euros, soit près de 136M de livres.

Le fonds d’investissement est un expert dans le domaine de la croissance, et fonctionne avec les anciens dirigeants, qui restent en place malgré l’arrivée de la société privée. Un objectif, un mot en tête : la CROISSANCE.

«Nous ne disons pas à nos dirigeants ce qui doit être fait, mais nous proposons plutôt des services pour permettre à nos dirigeants de se concentrer sur ce qui compte vraiment, à savoir la croissance de leur entreprise.» Voilà qui est clair.

Pourtant, Dorilton Capital exerçait jusqu’à maintenant dans le monde industriel, et se retrouve dans le sport automobile pour la première fois. Selon Claire Williams, «l’examen stratégique a été un processus utile et a prouvé que tant la F1 que Williams ont de la crédibilité et de la valeur.»

Williams Dorilton Capital II

Objectif remonter tout en haut de la grille ?

Dans ce rachat, de nombreux facteurs positifs sont entrés en compte. La signature des Accords Concorde dans la semaine, a permis à l’écurie britannique de s’engager sur le long terme avec la Formule 1 (jusqu’en 2025).

Le conseil d’administration a également voté à l’unanimité, dont Frank Williams, le père fondateur de l’écurie dans les années 70, pour un rachat total de Dorliton Capital. Mais l’objectif n’est-il pas de redresser la formation pour la revendre dans quelques années ? C’est toute la question.

Pour le moment, le Président du fonds américain, Matthew Savage souhaite «se concentrer sur son objectif qui est de revenir à l’avant de la grille».

Pour y parvenir, Dorilton Capital va d’abord se pencher sur «l’examen détaillé de l’entreprise afin de déterminer dans quels domaines les nouveaux investissements devraient être dirigés.»

Après des années de galère — 7 points en 2018, 1 en 2019 et 0 en 2020 — Williams espère ne plus truster le fond de la grille. L’intersaison devrait être mouvementée en interne, mais cela n’augure que du positif à Grove !


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram