F1 — L’AMA enquête sur la VF-21, nouvelle monoplace de l’écurie Haas

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) enquête actuellement sur la nouvelle monoplace de l’écurie Haas, la VF-21, alors que la Russie a été interdite de toute compétition internationale pour les deux prochaines années. 
AMA VF-21 Haas
Haas a présenté ce jeudi sa nouvelle monoplace, aux couleurs de son nouveau sponsor-titre russe. HAAS.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
3
Partages

Alors que Haas a présenté ce jeudi sa nouvelle monoplace, la VF-21, Motorsport.com révèle que l’AMA enquête actuellement sur la livrée 2021 de l’écurie américaine. Les couleurs de la voiture — - blanc, bleu et rouge comme le drapeau russe — sont au centre des débats, alors que la Russie a été interdit de tout championnat du monde pour les deux prochaines années.

Haas avait reçu l’aval de la FIA pour sa VF-21

Présentée ce jeudi par Haas, la VF-21 arbore clairement les couleurs du drapeau russe, en hommage surement à son nouveau sponsor-titre Uralkali, une entreprise spécialisée dans la vente de potasse (minerais) en Russie. Malgré l’interdiction prononcée par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à l’encontre de la Russie en décembre dernier — suite à l’affaire de dopage d’État en 2014 en marge des Jeux Olympiques d’hiver — la livrée de l’écurie américaine a été validée par la FIA, avant sa sortie officielle.

HAAS.

Pour rappel, le nouveau pilote de l’écurie, Nikita Mazepin, devra courir sous drapeau neutre cette saison (au moins) suite à la sanction prononcée à l’encontre de son pays. Bien que Haas n’ait pas réalisé le design de sa nouvelle monoplace pour contourner l’interdiction du TAS, l’AMA a donc révélé se pencher sérieusement sur l’affaire :

«L’AMA est consciente de cette question et l’examine avec les autorités compétentes», a déclaré un porte-parole de l’AMA à Motorsport.

Si l’interdiction du TAS se porte essentiellement sur les athlètes russes, qui «ne doivent afficher publiquement […] aucun emblème national ou autre symbole national de la Fédération de Russie», le compte-rendu englobe également les «vêtements, équipements ou autres articles personnels» des sportifs en question.

Une situation que Haas n’a semble-t-il pas vu de cet oeil-là.

«De toute évidence, nous ne pouvons pas utiliser le drapeau russe comme drapeau russe, mais vous pouvez utiliser des couleurs sur une voiture», a précisé Gunther Steiner, patron de l’écurie. «En fin de compte, c’est l’athlète qui ne peut pas afficher le drapeau russe et non l’équipe. L’écurie est une équipe américaine.»

L’AMA, ainsi que les autorités compétentes, devraient apporter plus de clarté sur le sujet lors des prochains jours. Affaire à suivre.


Partagez cette info :

Total
3
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram