REPORTAGE. Rallye du Coeur : un évènement qui met des étoiles dans les yeux des enfants

Pour une deuxième édition, le Rallye du Cœur est revenu à Nantes et plus précisément au château de Goulaine. Cette année, plus de 120 véhicules se sont réunis dans un cadre exceptionnel pour une levée de fonds en faveur de l’association Imagine for Margo au profit de la recherche contre le cancer des enfants. 
Rallye du Coeur
@Auto Live Magazine

Partagez cette info :

Total
66
Partages

Ce week-end, se déroulait la deuxième édition du Rallye du Cœur à Nantes, le premier rallye caritatif de France. Dans un cadre exceptionnel, plus de 120 véhicules se sont réunis pour la bonne cause : récolter des fonds en faveur de l’association Imagine for Margo au profit de la recherche contre le cancer des enfants.

Durant la journée, de nombreuses animations se sont succédées. Passant d’un concours d’élégance avec des automobiles d’exception, comme une Bugatti Type 35 ou encore une Porsche 911 Speedster, à des démonstrations de la part de la brigade cynophile de Rezé, jusqu’au départ des automobiles exposées pour une boucle sur les plus belles routes du vignoble.

« Le but de cet évènement est de proposer une journée aux enfants malades en tant que co-pilote ainsi que de lever des fonds pour la recherche qui seront par la suite reversés à l’association Imagine for Margo» expliquait Ismaël Vukovic, co-fondateur du Rallye du Cœur.

Des véhicules qui viennent parfois de loin

Certains véhicules viennent des quatre coins de la région, d’autres, de plus loin. Mais tous se sont réunis pour faire vivre un moment exceptionnel aux enfants et à leurs familles.

Chaque équipage a sa cagnotte et le rôle du pilote est de lever des fonds avec son filleul. Au départ de la balade, chaque équipe part avec l’enfant dont il est le parrain pour un petit roadtrip de 50 km à travers les vignes et les départementales du coin.

« Tout est prévu pour que le pilote et son filleul passent un très bon moment. Le but c’est de prendre du plaisir, de sortir les enfants de leur routine et de leur quotidien à l’hôpital pour leur permettre de rencontrer d’autres personnes. Si on peut leur proposer une très belle journée dans l’année, on est heureux si c’est celle-là » ajoute Ismaël Vukovic.

Imagine for Margo

L’association a été créée en 2011 par Patricia Blanc et son mari Olivier à la suite du décès de leur fille Margo, atteinte d’une tumeur au cerveau. Celle-ci est née d’un constat alarmant, le manque de traitements efficaces pour soigner certains types de cancers. Un fait qui a marqué sa fondatrice, d’autant plus que le cancer des enfants est la première cause de décès de ces personnes en France et en Europe.

Durant sa maladie, Margo avait collecté elle-même des fonds pour la recherche. Elle avait laissé un message fort qu’aujourd’hui tout le monde tente de transmettre au sein de l’association : « Go, fight, win », en Français « Vas‑y, bats-toi, gagne ».

« Nous avons créé l’association il y a 10 ans maintenant pour principalement aider la recherche, mettre en place de nouveaux traitements plus spécifiques, plus efficaces, pour à la fois guérir plus d’enfants mais aussi les guérir mieux. Aujourd’hui, 80% des enfants vont guérir, mais certains vont avoir des séquelles graves de leur maladie. Surtout 1 enfant sur 5 qui décède c’est juste inacceptable, donc on se mobilise pour que les choses changent. À la fois en collectant des fonds, mais aussi en mobilisant autour de nous les différents acteurs. Dans une journée comme celle-ci, on a à cœur d’aider les enfants et leurs familles. On veut leur apporter du bien-être dans leur quotidien et leur faire changer les idées par rapport à l’hôpital où ils restent de longs mois. C’était un moment merveilleux, un moment magnifique, où les enfants et les familles sont repartis avec pleins d’étoiles dans les yeux. » racontait Patricia Blanc, fondatrice de l’association Imagine for Margo.

Quels projets seront financés ?

Cette année, trois projets de bien-être ainsi qu’un programme de recherche seront financés à l’hôpital de Nantes. Grâce à une collecte exceptionnelle, ce sont 148 648 € de dons qui vont aider les enfants à l’hôpital et permettre d’avancer dans l’élaboration d’un traitement. Tout d’abord, une socio-esthéticienne travaillera auprès des jeunes afin qu’ils se sentent mieux dans leur corps et aient plus d’estime d’eux. Elle apportera ainsi un bien-être général dans les différentes actions qu’elle mènera.

C’est aussi un espace dédié aux adolescents, particulièrement important pour eux qui verra le jour à la maison des parents Ronald McDonald. Ceux-ci ressentent le besoin de se retrouver entre eux et de parler, le tout dans un espace agréable dans lequel ils se reconnaissent. Le troisième projet résulte d’une initiative qui a d’ores et déjà débuté à Lyon et celle-ci y a par ailleurs rencontré un grand succès. Grâce à un robot, l’enfant pourra garder un lien avec sa famille ou encore ses amis.

« Ça va permettre par exemple de pouvoir dîner en famille, avec ses parents, ses frères et sœurs, de pouvoir aussi se chamailler alors qu’ils sont à l’hôpital. On a eu le témoignage d’une famille d’une jeune de 13 ans, qui rechute, et qui ne voulait plus avoir de traitements car c’est difficile. En parlant avec elle, la psychologue s’est aperçue qu’elle ne voulait pas le continuer car elle ne souhaitait pas être loin de ses amis. Donc on lui a expliqué que ce robot lui permettait d’être près de ses amis. Ça lui a donné de la force et elle s’est dit puisque j’ai des amis qui vont être là et qui vont continuer de me soutenir,  je vais pouvoir continuer mes traitements » détaillait Patricia Blanc.

REPORTAGE — Le financement des saisons, un vrai casse-tête pour les jeunes pilotes

En quoi consiste le traitement ?

Aujourd’hui, celui-ci s’intéresse aux gliomes de haut grade et plus particulièrement aux gliomes du tronc cérébral. Des maladies diffuses et incurables. Sophie Fougeray, enseignante chercheuse à Nantes Université et chercheuse au CRCINA était présente pour parler de ses projets de recherche. Ceux-ci sont financés par plusieurs voies et notamment l’association Imagine for Margo.

« L’idée c’est de développer de nouvelles thérapies pour avoir un espoir et allonger la durée de vie des patients ou bien de les guérir » confie Sophie Fougeray.

Grâce aux dons, la recherche avance petit à petit. Elle permet de continuer à financer des ingénieurs, des techniciens, mais surtout à acheter du matériel. Celui-ci donne lieu à pouvoir réaliser des expériences et ainsi de générer des résultats. Par la suite, ils justifieront l’efficacité de ces nouvelles thérapies.

« Aujourd’hui, on continue à chercher, on continue à avoir besoin des dons. Ce type d’évènements comme le Rallye du Cœur qui est organisé ici au château de Goulaine et les dons qui sont ensuite reversés au laboratoire sont essentiels pour que l’on continue à avancer » explique-t-elle.

Un objectif atteint

Pour cette deuxième édition du Rallye du Coeur , les attentes ont été plus que dépassées. À seulement 7 mois d’intervalle, ce sont 148 648 € de dons qui ont été récoltés. C’est dans une grande émotion, autant du côté des organisateurs, des bénévoles ou encore des familles que s’est faite la remise du chèque. Un moment symbolique pour tous, marquant à nouveau une journée inoubliable pour l’ensemble des participants, acteurs et visiteurs.

Rallye du Coeur
Lors de la remise du chèque, on peut lire sur tous les visages une joie immense.

« Aujourd’hui, je suis particulièrement émue parce que c’est un moment qui est très fort entre les familles et les pilotes. On a des enfants qui retrouvent les pilotes de l’année dernière et ce sont aussi des enfants qui malheureusement sont partis et pour qui les pilotes ont mis leur nom sur leur voiture pour leur rendre hommage. C’est beaucoup d’émotion de voir toutes ses familles présentes, tous ces gens qui ne sont pas concernés par la maladie venir offrir de leur temps, un moment dans leur voiture. C’est aussi grâce à eux que cette collecte de fonds va nous aider à accélérer la recherche et aider les enfants » racontait avec émotion Patricia.

En attendant, on s’est donné rendez-vous l’année prochaine et on a qu’une seule chose à dire : « Vas‑y, bat toi, gagne ! Go, fight, win ! ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
assurance au kilomètre
Lire l'info

DOSSIER. Focus sur l’assurance au kilomètre

Afin de répondre aux besoins de tous leurs clients, les compagnies d'assurance leur proposent plusieurs types de couvertures. Parmi elles, on retrouve par exemple l'assurance au kilomètre. Avant d'y souscrire, il est important de savoir de quoi il s'agit, comment calculer ce que l'on doit ainsi que le nombre de kilomètres parcourus.
Suivez-nous sur Instagram