Ford Mustang (2023) : pas d’électrique mais un V8 pour la nouvelle génération

Cette nuit, Ford a dévoilé la 7ème génération de sa Mustang. Pour l’occasion, la Pony Car conserve son célèbre V8 ! 
Ford Mustang
@Ford

Partagez cette info :

Total
6
Partages

La Mustang évolue ! Déjà, pourriez-vous dire ? Mais la génération précédente était sortie en 2015. Plus de 7 ans plus tard, Ford présente la septième génération de son modèle le plus célèbre au monde. Sans doute la dernière à adopter des blocs 100% thermiques.

Pour célébrer le 60ème anniversaire de la Muscle Car, Ford a donc décidé de lever le voile sur cette nouvelle génération. Et lorsqu’une nouvelle Mustang est présentée, c’est toujours un évènement !

Comme ses devancières, la nouvelle Ford Mustang reste fidèle à son style si particulier. Globalement, le modèle reprend les lignes de l’ancienne génération. La face avant change légèrement grâce à un dessin plus acéré, et surtout l’installation de nouvelles optiques LED. Le style est à la fois plus moderne mais aussi néo-rétro. Les designers font toujours en sorte de faire un rappel à la Fastback de 1967.

Si à l’avant, cette Ford Mustang inaugure des lignes dans l’air du temps, l’arrière est toutefois plus conventionnel. On retrouve les feux quasi identiques à la génération précédente. Le diffuseur intègre toujours les sorties d’échappement qui varient en fonction de la version choisie.

Comme à l’accoutumée, le style de le Mustang évolue selon la finition et la motorisation. Ainsi, les versions haut de gamme disposent davantage d’appendices aéro, notamment à l’avant. Ford propose de nombreux équipements pour rendre la Pony Car plus méchante que jamais !

Essai vidéo du Ford Puma Flexifuel

Le constructeur américain propose 12 couleurs différentes pour sa nouvelle Mustang. L’objectif est de proposer toute une panoplie d’éléments de personnalisation. Ford inaugure même un pack spécial, le «Mustang Design Series», qui propose, par exemple le «Apparence Bronze Design Series», offrant des jantes en alliage et des éléments peints de couleur bronze.

Plus d’écrans à bord

Pour cette nouvelle génération, Ford a retravaillé l’habitacle de sa Mustang. L’habitacle, souvent très en retard par rapport au marché, reçoit des écrans. Ainsi, le combiné d’instrumentation est retransmis sur un écran de 12,4 pouces.

Un écran central tactile de 13,2 pouces fait office d’infodivertissment et intègre le système Sync4. Comme dans la Mustang Mach‑E, celui-ci peut recevoir des mises à jour à distance à l’aide du service Ford Power-Up.

Contrairement à sa devancière, la nouvelle Ford Mustang propose un intérieur plus épuré. Les boutons ont partiellement disparu de la console centrale. Seules quelques commandes, placées sous l’écran central, sont conservées.

Toujours un V8, mais électrification pour la Ford Mustang

Comme attendu, Ford réduit sa gamme de motorisations à deux seuls blocs. La Mustang peut toujours recevoir le 4‑cylindres 2,3 litres EcoBoost. Mais la bonne nouvelle, c’est que la marque propose toujours le V8 Coyote pour sa Pony Car !

Pour le moment, le modèle ne reçoit donc aucune électrification. Ford ne précise pas combien de chevaux feront ces blocs. Mais d’après les rumeurs, le V8 atmosphérique pourrait dépasser les 500 ch ! «Il s’agit du moteur atmosphérique le plus puissant de l’histoire de la Mustang GT», a indiqué la marque. Ces motorisations seront toujours disponibles en boîte manuelle 6 rapports et en automatique 10 rapports.

Puisqu’il s’agit d’une nouvelle génération, les ingénieurs de Ford Performance place un système inédit. Baptisé Performance Electronic Parking Brake, ce système offre un frein à main électronique assez spécial… En effet, il permettrait de réaliser de belles glissades comme un frein à main traditionnel.

Une arrivée en Europe ?

Si l’on sait déjà que la nouvelle Ford Mustang sera commercialisée à compter de l’été 2023 aux États-Unis, aucune information n’a été communiquée quant à son arrivée sur le sol européen.

Avec la prochaine norme Euro 7, le constructeur aura sans doute beaucoup de mal à exporter sa Mustang sur le Vieux Continent. Les différentes taxes et malus imposés n’ont déjà pas facilité la tâche à Ford.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram