F1 — GP d’Italie : Pierre Gasly vainqueur à Monza 24 ans après Panis

GP Italie Pierre Gasly
Pierre Gasly vient de réaliser un exploit monstrueux en s'imposant à bord de sa modeste Alpha Tauri. RED BULL.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Pierre Gasly remporte le GP d’Italie 24 ans après la dernière victoire française en F1 d’Olivier Panis. Le Normand s’est imposé devant Carlos Sainz et Lance Stroll au terme d’une course complètement folle.

Le 6 septembre est désormais une date historique ! Pierre Gasly, pilote Alpha Tauri, a remporté le GP d’Italie à Monza. La Marseillaise a retenti pour la première fois depuis 24 ans et la victoire d’Olivier Panis à Monaco. La course a connu de multiples rebondissements, alors que Carlos Sainz (2e) a échoué à moins d’une seconde du Normand. Lance Stroll (3e) complète le podium.

L’abandon de Leclerc, l’improbable retournement de situation

Lewis Hamilton, large leader de ce Grand Prix après 20 tours, va voir sa course basculée en un rien de temps. Le violent accident de Charles Leclerc dans le virage de la Parabolique sera LE tournant de la course. Et pour cause, le drapeau rouge est de sortie et la course interrompue, afin de sortir la monoplace du Monégasque et remettre en état le mur de pneus.

Alors que la voiture de sécurité entrait en piste, Lewis Hamilton passait lui par les stands pour changer de pneus. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que la pitlane était tout simplement fermée — Antonio Giovinazzi emboitait lui aussi le pas.

Ni une ni deux, la direction de course leur inflige une pénalité, la plus sévère possible en F1 : un stop and go de 10 secondes à effectuer lors des trois prochains tours. Une pénalité qui ouvrait les portes de la victoire à Pierre Gasly, troisième déjà à ce moment-là.

Mais alors que la course reprenait sur un départ arrêté, le Français s’est hissé à hauteur d’Hamilton tout en déposant un Lance Stroll en difficulté. Après le passage aux stands contraint du Britannique, la route du pilote Alpha Tauri était grande ouverte.

Et même pas un Carlos Sainz déchaîné ne pourra empêcher un Français de remporter un Grand Prix depuis 1996. L’Espagnol échoue à moins d’une seconde de Gasly, mais réalise tout de même son meilleur résultat en carrière après sa 3ème place au Brésil en 2019 — derrière le Normand encore une fois.

Lewis Hamilton termine la course à la huitième place après sa belle remontée. Mercedes a connu quelques difficultés ce dimanche, à l’image de Valtteri Bottas (6e), incapable de doubler la moindre monoplace à Monza.

Le cauchemar pour Ferrari continue avec l’abandon de ses deux monoplaces. Sebastian Vettel, victime de ses freins, et Charles Leclerc d’un accident, n’ont pu voir la ligne d’arrivée. C’était sans doute mieux ainsi.

 


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram