F1 — GP Émilie-Romagne : victoire heureuse pour Hamilton, Ricciardo sur le podium

GP Émilie-Romagne Hamilton Victoire
Lewis Hamilton s'est imposé pour la 93e fois de sa carrière au cours d'un Grand Prix où tout lui a souri. MERCEDES.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
19
Partages

Lewis Hamilton a obtenu une victoire presque miraculeuse au GP d’Émilie-Romagne devant Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo. Verstappen et Gasly ont dû abandonner.

Un quatre-vingt-treizième succès pour le moins heureux. Ce GP d’Émilie-Romagne à Imola a offert une victoire presque miraculeuse à un Lewis Hamilton opportuniste. Le Britannique a bénéficié de l’abandon d’Esteban Ocon et de la sortie de la voiture de sécurité virtuelle pour s’emparer définitivement de la tête de la course, au nez et à la barbe de Valtteri Bottas (2e) et Max Verstappen (abandon).

Mercedes décroche son septième titre constructeur consécutif en F1, un record désormais.

Lewis Hamilton , une victoire virtuelle et bien heureuse

C’est le genre de Grand Prix où tout souri au champion ou presque. Le Britannique, dépassé au départ par Verstappen, s’est lancé dans une stratégie complètement décalée par rapport à son coéquipier. Un pari qui commençait à payer au fil des meilleurs tours enchaînés par le Britannique, alors que Bottas et Verstappen s’étaient déjà arrêtés.

Mais l’abandon d’Esteban Ocon, douzième jusque-là, au trentième tour de course a tout changé. Une voiture de sécurité virtuelle est alors déployée, profitant à un Lewis Hamilton alors juste devant la voix de stands. Le Britannique bénéficiait alors d’une autoroute pour aller chercher la quatre-vingt-treizième victoire de sa carrière.

Hors de portée, Hamilton filait alors vers la victoire alors que derrière, Verstappen continuait de mettre la pression sur un Bottas en difficulté avec sa monoplace, après avoir percuté un débris sur la piste. Le Néerlandais profitait alors d’une erreur du Finlandais pour récupérer sa deuxième place. Quelques tours plus tard, le virtuose de Red Bull n’a été qu’un passager de sa voiture lorsque son pneu arrière droit explosait en plein freinage. Abandon immédiat pour Verstappen.

Ricciardo encore sur le podium, Renault troisième

Malgré un très bon départ, l’autre grande déception de la journée est à mettre au crédit de Pierre Gasly. Bien que tassé dans l’herbe par Lewis Hamilton au départ, le Français était jusque-là cinquième derrière un Ricciardo opportuniste. Pourtant, le pilote Alpha Tauri a été appelé aux stands dès le neuvième tour de course, pour une fuite de pression d’eau sur sa monoplace.

Un abandon qui profitera à Renault et Daniel Ricciardo, quatrième, puis troisième après l’abandon de Max Verstappen. L’Australien résistera à la pression d’un Daniil Kvyat (4e) déchaîné après la sortie de la voiture de sécurité.

Super résultat pour Renault qui récupère la troisième place au championnat constructeur, après le nouveau podium de son pilote australien. L’écurie française dispose désormais d’un petit point d’avance sur Racing Point et McLaren, à quatre Grands Prix du terme de la saison.

À noter le triste abandon de George Russell, victime d’une sortie de piste incongrue alors qu’il suivait la voiture de sécurité — comme Romain Grosjean à Baku en 2016. Le Britannique était alors dixième, à moins de dix tours de l’arrivée. Rageant.


Partagez cette info :

Total
19
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram