F1 — GP d’Italie : Ricciardo vainqueur à Monza, Verstappen et Hamilton au tapis

Daniel Ricciardo remporte le Grand Prix d’Italie à Monza devant son coéquipier Lando Norris. Une course palpitante animée notamment par le crash entre Hamilton et Verstappen au virage 1. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
1
Partages

Un mercure pointant à 29°C dans l’air , une piste à 44°C, tout était réuni pour le spectacle annuel qu’offre le Grand Prix à Monza. Sur l’emblématique tracé italien, Daniel Ricciardo remporte sa première victoire sous les couleurs de McLaren.

Le départ et les premiers instants de course

Un an après la victoire de Pierre Gasly, les choses ne se passent pas comme prévu pour le Normand. Victime d’un crash lors de la qualification sprint, il s’élance de la voie des stands. Son coéquipier, Yuki Tsunoda, ne parviendra pas à prendre le départ du Grand Prix d’Italie.

Dès l’extinction des feux, Daniel Ricciardo, parti 2e, prend un meilleur départ que Max Verstappen. L’Australien vire en tête à l’issu du premier virage. Contrairement aux 10 premiers pilotes sur la ligne, Lewis Hamilton s’élance avec des pneus durs. Les autres ont chaussé les mediums.

Quelques virages plus loin, Verstappen et Hamilton se trouvent déjà côte à côte à la chicane. Les deux pilotes se touchent sans conséquence. Mais dans ce même virage, Antonio Giovinazzi coupe la chicane et ressort à hauteur de Sainz. L’Italien ne voit pas le pilote Ferrari et il s’accroche. L’Alfa Romeo perd son aileron et provoque l’apparition de la Virtual Safety Car.

Au tour 10, deux groupes se forment. D’un côté Ricciardo chassé de très près par Verstappen. De l’autre, Norris est mis sous pression par Hamilton. Le Champion en titre se montre à plusieurs reprises dans les rétros de la McLaren. Bottas, parti dernier, remonte déjà dans le top 10. Pierre Gasly est contraint à l’abandon en raison de problèmes techniques sur sa monoplace.

Ocon et Vettel sont à la lutte pour la 12e place. Le Français se rabat littéralement sur l’Aston Martin. Les deux pilotes se touchent sans trop de dégât. Ocon écope d’une pénalité de 5 secondes. À ce moment précis, les pilotes commencent à se plaindre de leur pneus, que ce soit les mediums ou les hard.

Verstappen et Hamilton au tapis

À la fin du tour 22, Ricciardo est appelé à son stand. L’Australien ressort en 7e position. Au tour suivant, Red Bull veut couvrir la stratégie de McLaren et Verstappen s’arrête. Mais le Néerlandais s’immobilise plus de 11 secondes…

Puis, Hamilton en perdition avec ses pneus décide de rentrer aux stands. Mais le pilote britannique ressort derrière Norris, et juste à côté de Verstappen au premier virage. Les deux pilotes à la quête du titre de Champion du monde s’accrochent et la Red Bull escalade la Mercedes. Hamilton est touché sur la tête par le pneu arrière droit du néerlandais. Un crash impressionnant qui immobilisera les deux monoplaces. La Safety Car entre en piste.

À ce moment-là, Ricciardo est en tête devant Leclerc et Norris. À la relance, la Ferrari du monégasque ne fait pas le poids face au McLaren. Norris passe, suivi quelques instants plus tard par Pérez. Bottas continue sa remontée et remonte 4e.

À moins de 10 tours de l’arrivée, Bottas est bloqué derrière Pérez. Mais le Mexicain écopera de 5 secondes de pénalité pour son dépassement sur Leclerc. Daniel Ricciardo franchit la ligne en tête devant Lando Norris et Valtteri Bottas. Le pilote McLaren décroche aussi le meilleur tour en course et inscrira donc 26 points. C’est sa première victoire avec McLaren !

Le classement de la course


Partagez cette info :

Total
1
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram