F1 – GP d’Azerbaïdjan : le récap’ du vendredi à Bakou

Pour le 6ème rendez-vous de la saison, la F1 se rend sur l’impressionnant circuit de Bakou. Cette première journée de roulage a montré des Ferrari en forme malgré un accident de Leclerc aux EL2. Les Mercedes sont quant à elles en difficulté. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Après un week-end dans les rues étroites de Monaco, le monde de la F1 pose ses valises à Bakou pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan. Pour la première fois de sa carrière, Max Verstappen arrive en tête du championnat, devant un Lewis Hamilton encore agacé par son résultat sur la Principauté.

Verstappen en tête des EL1 devant les deux Ferrari

Les 20 pilotes n’ont pas pas perdu de temps lors de l’extinction des feux. Chaussées de pneus tendres, les Ferrari parviennent immédiatement à se placer en haut du classement en 1’45. Quelques minutes plus tard, Lewis Hamilton signe le meilleur temps en 1’45”112. C’est à ce moment-là que les chronos n’ont pas cessé de chuter avec les tours rapides en pneus tendres. Hamilton améliore sa propre marque avec un 1’43”893, avant que Daniel Ricciardo, puis Carlos Sainz et ensuite Charles Leclerc en 1’43”227 ne s’emparent successivement de la première place.

Au volant d’une Red Bull dotée d’ailerons beaucoup moins flexibles, Max Verstappen signe un 1’43”184 sur sa deuxième tentative. C’est le meilleur temps devant les Ferrari. Tandis que son coéquipier Pérez pointe à la quatrième place. Les pilotes Mercedes ne sont que 7ème et 10ème, devancés par Daniel Ricciardo et Pierre Gasly. Lando Norris se classe à la 8ème place, devant Fernando Alonso.

Cette première séance d’essais libres a été marquée par le contact avec le mur de Yuki Tsunoda au virage 4. Le pilote japonais n’a pas semblé subir de dégâts mais s’est retrouvé dans l’échappatoire et a mis plusieurs minutes à s’en sortir, notamment en raison d’un marche arrière récalcitrante. Norris perd sa McLaren après une attaque trop généreuse sur un vibreur.

Tsunoda n’est pas le seul à se retrouver dans les nombreuses échappatoire du tracé de Bakou. Lewis Hamilton, Pierre Gasly, Carlos Sainz et Mick Schumacher, victimes de gros blocages de roue,  ont tiré tout droit au virage 15.

Le classement des EL1 

Les Mercedes à la peine en EL2

À l’inverse des EL1, c’est en pneus mediums que la plupart des pilotes se sont élancés pour la deuxième séance, à l’exception de Fernando Alonso avec les tendres. Le pilote Alpine est le premier à floquer un temps sur le tableau avec un 1’43”657, rapidement battu par Pierre Gasly (1’43”216). Les Ferrari améliorent leur temps dans la foulée avec Charles Leclerc (1’43”210) et Carlos Sainz (1’43”162). Mais la séance est interrompue par un drapeau rouge provoqué par Nicholas Latifi après le virage 15 à cause d’un problème moteur.

Dès la reprise, les 20 pilotes ont chaussé les pneus tendres. Les chronos tombent immédiatement, avec Sainz en 1’42”243 et Leclerc en 1’43”436. Malheureusement, le Monégasque, auteur du meilleur temps à ce moment précis, heurte le Tecpro au virage 15 et y laisse son aileron avant.

Quelques instants plus tard, Sergio Pérez prend les devants avec un 1’42”115, suivi de près par Verstappen en 1’42”216. L’ensemble des équipes passent ensuite aux longs relais en fin de séance. Le classement se fige jusqu’au drapeau à damier. Les Red Bull se classent devant les Ferrari, puis Gasly, Alonso, Antonio Giovinazzi, Lando Norris, Esteban Ocon et Yuki Tsunoda complètent le top 10.

Coup dur pour les Mercedes, qui ne trouvent pas la solution sur ce tracé exigeant en appui aérodynamique et en vitesse de pointe. Hamilton et Bottas pointent respectivement aux 11ème et 16ème places.

Très visitée lors de cette séance, l’échappatoire du virage 1 sauve Bottas à deux reprises de la correctionnelle, et une fois Mazepin.

Le classement des EL2


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram