F1 — GP Bahreïn : Hamilton souffle la victoire à Verstappen, Pérez se rattrape

Lewis Hamilton s’impose devant Max Verstappen au terme d’un GP de Bahreïn haletant. La stratégie décalée de Mercedes a payé, malgré la pression infligée par le Néerlandais dans les derniers tours. 
GP Bahreïn Hamilton
Lewis Hamilton s'impose à Bahreïn pour la 96ème fois de sa carrière en F1. MERCEDES.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
3
Partages

Le duel entre les deux hommes sur la piste de Sakhir risque de n’être qu’un simple chapitre de cette saison 2021 de 23 courses ! Mais au terme d’un GP de Bahreïn indécis, Lewis Hamilton s’impose pour la 96ème fois de sa carrière, devant Max Verstappen. Le Néerlandais avait pourtant réussi à prendre le dessus sur son adversaire dans les derniers tours, avant de céder sa place pour non-respect des limites de la piste. Sergio Pérez, pourtant parti des stands au départ de la course, termine cinquième après une spectaculaire remontée.

Bottas loin derrière, Gasly rapidement hors-jeu

Pourtant parti en pole position, Max Verstappen a dû s’incliner, une nouvelle fois, devant le septuple champion du monde. Grâce à une stratégie décalée, et surtout anticipée, Hamilton a mis le trouble dans la tête des ingénieurs de Red Bull. Rapidement en tête du Grand Prix, le Britannique aura tenu jusqu’au bout, malgré la pression de plus en plus pesante de son rival néerlandais au fil des tours. À la surprise générale, Hamilton remporte le GP de Bahreïn, et prend immédiatement la tête du championnat.

Victime des erreurs aux stands de son écurie, Valtteri Bottas n’aura été qu’un simple spectateur de la bataille entre les deux favoris pour le titre. Le Finlandais y aura laissé près de dix secondes, suite à l’imbroglio de ses mécaniciens. Pas de chance, mais un podium tout de même à l’arrivée.

Le pilote du jour, c’est certainement Sergio Pérez. Victime des problèmes de sa monoplace dans le tour de chauffe, le Mexicain s’est élancé de la voix de stands, avant d’effectuer une impressionnante remontée, jusqu’à la cinquième place. Une belle première pour le pilote Red Bull, malgré une séance de qualifications difficile la veille.

Derrière, on attendait la bataille entre Charles Leclerc (6e) et Pierre Gasly (17e), les deux amis en dehors de la piste. Le duel n’aura finalement pas eu lieu, le Français se retrouvant rapidement hors-jeu après avoir laissé son aileron sous la McLaren de Daniel Ricciardo (7e). Frustrante première pour le pilote Alpha Tauri !

Pour son retour à la compétition, Fernando Alonso, parti en neuvième position, a bataillé, lutté, mais surtout abandonné à l’entame de la seconde partie du Grand Prix. Des débris se sont logés dans ses écopes de frein, condamnant toutes ses chances de terminer la course, bien qu’elle se serait terminé hors des points pour l’Espagnol. Première définitivement difficile pour Alpine, avec l’anecdotique treizième place d’Esteban Ocon.


Partagez cette info :

Total
3
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram