green friday

Essai Renault Arkana E‑Tech Hybrid (2021) : la meilleure des offres ?

Quelques mois après le lancement de son SUV coupé Arkana, Renault introduit une nouvelle offre à son catalogue. Une version 100% hybride qui promet un comportement plus dynamique et économique que la version micro-hybridée. 
green friday

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Renault nous l’avait promis ! Lors de notre premier essai de l’Arkana, le constructeur français annonçait fièrement la couleur avec l’arrivée d’une variante E‑Tech Hybrid au catalogue. C’est désormais chose faite !

Premier SUV coupé français, le Renault Arkana fait déjà sensation auprès des clients. Grâce à son style dynamique et atypique, le modèle semble déjà enterrer la carrière de son frère, le Kadjar. D’après les chiffres communiqués par la marque, 60% des modèles précommandés en France sont des version full hybrides, autrement dit non rechargeables.

Cette nouvelle offre E‑Tech Hybrid propose alors un bon compromis entre puissance et efficience. Désormais équipée d’une batterie lithium-ion de 1.2 kWh floquée sur le train arrière, cette version 100% hybride permet de diminuer le taux de CO2 à 108 g/km. Une aubaine dans la catégorie.

Une habitabilité conservée

Malgré sa lunette arrière inclinée et l’intégration d’une plus grosse batterie, le Renault Arkana conserve une habitabilité remarquable. Avec ses 4,57 m de long, le SUV coupé dispose d’un coffre affichant une capacité de 480 litres, contre 513 litres pour la version micro-hybridée. Tandis qu’aux places arrière, les passagers seront toujours bien accueillis et pourront voyager confortablement sur des longs trajets.

À bord, comme nous l’avions constaté lors de notre premier contact avec l’Arkana, l’habitacle reprend les mêmes éléments que le Captur II. Le combiné d’instrumentation est projeté sur un écran 10,2 pouces. Disposé verticalement, le système d’infodivertissement vient quant à lui embellir la planche de bord du SUV coupé. On notera également la présence d’éléments en imitation carbone avec la finition R.S. Line.

Des relances franches et une consommation contenue

Sous le capot, l’Arkana E‑Tech Hybrid reçoit le petit 4‑cylindres essence 1.6l atmosphérique associé à deux moteurs électriques et à un alterno-démarreur. Envoyés directement aux roues avant via une boîte de vitesses à crabot, les 145 ch permettent au SUV coupé d’évoluer paisiblement dans toutes les situations.

C’est sur un trajet principalement composé de routes de campagne que nous avons pris le volant de la version full hybride de l’Arkana. Et surprise, il ne s’en sort pas si mal ! Le SUV coupé s’accorde désormais plus de dynamisme par rapport à la version micro-hybridée.

Une fois le bouton start/stop engagé, l’Arkana démarre automatiquement en mode électrique. À basse vitesse et comme annoncé par Renault, le modèle passe 80% du temps en tout électrique.

Lorsque l’on sort de la ville, le bloc thermique se met en route discrètement, si l’on ne sollicite pas la pédale de droite. En revanche, si la demande de puissance est trop élevée, le réveil du moteur se fait légèrement plus entendre, sans pour autant perturber la conduite.

Presque sportif !

Après les premiers essais presse, Renault se devait de corriger un petit point faible au niveau de sa direction. On pointait du doigt le manque de précision, avec notamment quelques moments de flottaison. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne ! La firme française a immédiatement recalibré le tout afin d’offrir des sensations plus sûres et plus dynamiques.

Essai Renault Arkana (2021) : que vaut vraiment le SUV coupé de Renault ?

Résultat, l’Arkana ne bronche pas à l’approche d’une épingle serrée. Encore mieux, la sortie d’un virage s’effectue plus sereinement grâce à la poussée du bloc électrique ! Avec un placement de la batterie relativement bas, le SUV vire à plat sans prendre de roulis. On aimerait voir ce que donne le modèle dans une version encore plus sportive, avec le badge Alpine, qui sait…

Enfin, au compteur, notre Renault Arkana se montre peu gourmand, malgré les nombreuses sollicitations du pied droit. Sur notre trajet mixte, on a enregistré une consommation moyenne de 5,1 litres. Impressionnant !

Dès 31.200 euros !

Ça, c’est l’autre point fort du Renault Arkana ! En proposant une prestation complète et presque dynamique, le SUV coupé du Losange sait séduire. Avec son design moins conventionnel que le Peugeot 3008, le modèle affiche un tarif de base intéressant à partir de 31.200 euros. Toutefois, en optant pour la version R.S. Line, la facture grimpe à 36.100 euros.

Notre verdict

Largement plus polyvalent que la version micro-hybridée, cette variante E‑Tech Hybrid dispose d’un bon compromis entre efficience et dynamisme. Capable d’évoluer discrètement en ville, avec cette motorisation, le Renault Arkana offre de bonnes sensations au volant sans pour autant faire grimper la consommation.

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Lire l'info

Essai Cupra Ateca : le SUV au sang chaud

Ce SUV compact hautes performances signé Cupra fait de l'oeil aux amateurs d'autos sportives, friands de sensations de conduite. Grâce à des performances dignes d'une Audi S3, le Cupra Ateca peut-il prétendre à l'agilité d'une compacte sportive ? Réponse dans notre essai.
Suivez-nous sur Instagram