green friday

Volkswagen T‑Roc (2022) : quelques mises à jour et une version R toujours au programme

Déployé sur le marché fin 2017, le Volkswagen T‑Roc profite d’une mise à jour de mi-carrière. Le SUV gagne quelques nouveautés, assez discrètes tout de même. 
Volkswagen T-Roc R
@VW
green friday

Partagez cette info :

Total
5
Partages

La tendance est aux mises à jour chez Volkswagen ! Après la Polo, puis la Ibiza, c’est au tour du T‑Roc de présenter son restylage. Sans surprise, la modèle reste très proche de l’ancienne version, avec quelques nouveautés intéressantes…

Esthétiquement, le nouveau Volkswagen T‑Roc n’évolue que très peu. Sur les finitions haut de gamme, la face avant est agrémentée d’un bouclier inédit, avec des feux de jour placés sur la partie inférieure. La calandre gagne un bandeau lumineux horizontal reliant les deux blocs de phares.

À l’arrière, les changements sont moins perceptibles. La signature lumineuse a été légèrement retouchée, tandis que le coffre peut désormais recevoir l’ouverture électrique. Pour le reste, le T‑Roc conserve les ingrédients de son succès.

En effet, depuis sa commercialisation fin 2017, le SUV urbain de Volkswagen a été écoulé à plus d’1 million d’exemplaires à travers le monde. Voilà pourquoi les designers de la marque ont fait le choix de faire évoluer en douceur le modèle.

Mise à jour timide à bord

Comme à l’extérieur, les changements de cette version restylée restent subtils. La planche de bord a été améliorée, notamment au niveau de la casquette des compteurs. L’instrumentation est toujours digitale sur les versions hautes et la console centrale intègre un bloc de commandes de climatisation digital. Un système uniquement disponible en option.

Sous le capot, le Volkswagen T‑Roc 2022 conserve les mêmes motorisations que la version précédente. Au total, trois blocs essence TSI avec le 3‑cylindres 1.0 de 115 ch. On retrouve également le 4‑cylindres 1.5 de 150 ch ou le 2.0 de 190 ch.

Volkswagen Taigo (2021) : encore un SUV, mais coupé

Pour les blocs diesel, la marque fait le choix de proposer deux puissances à savoir les TDI de 115 ch et 150 ch. Pour le moment, pas de trace d’hybridation pour le T‑Roc. Il faudra encore patienter…

Mais pour les plus pressés d’entre vous, le T‑Roc R et son 4‑cylindres 2.0 litres de 300 ch sont toujours de la partie. Globalement, cette version sportive est toujours un peu plus bodybuildée que les variantes standards.

Enfin, Volkswagen n’a pas encore dévoilé les tarifs de son nouveau T‑Roc.

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram