Lotus Emira (2021) : l’ultime sportive 100% thermique de la marque

Ce n’est pas la fin de la marque anglaise, rassurez-vous. En revanche, c’est la dernière voiture 100% thermique que Lotus produira. Ce nouveau modèle baptisé Emira aura la lourde tâche d’en remplacer trois, l’Elise, l’Exige et l’Evora.
@Lotus

Partagez cette info :

Total
2
Partages

Le constructeur anglais prouve qu’il est toujours présent. Après l’Evija, le premier modèle 100% électrique de la marque sortie en 2019, l’Emira sort des ateliers de Lotus. Ce véhicule biplace au moteur central-arrière est un grand pas en avant pour le futur de Lotus dans son plan Vision80.

Vision80 ou une marque 100% électrique

Cette Lotus Emira est exceptionnelle à tous les niveaux. Tout d’abord, l’auto représente la fin d’une ère, là où l’Evija annonçait la nouvelle. Plus tôt dans l’année, la firme née en 1948 sous l’impulsion d’Anthony Colin Bruce Chapman a présenté son plan Vision80. 80 pour les 80 ans de la marque qui auront lieu en 2028. L’objectif est de proposer une gamme entièrement renouvelée et 100% électrique. Malgré tout, Lotus nous livre une dernière thermique, un adieu qui a de la gueule et de la puissance à revendre.

4 cylindres AMG ou V6 Toyota au choix

En tant que pure propulsion, la Lotus Emira propose deux moteurs au choix et pas n’importe lesquels. La version haut de gamme du nouveau véhicule aura pour motorisation un bloc V6 d’origine Toyota de 3,5l, doté d’un compresseur développant 400 ch. Un moteur bien connu des aficionados de la marque puisque ce dernier équipait déjà les Exige et Evora.

La grosse surprise vient de l’autre choix pour la motorisation puisqu’il s’agit d’un 4‑cylindres 2,0l turbocompressé AMG de 360 ch. Un nom de moteur prestigieux pour ce dernier modèle thermique. Pour la boîte de vitesses, le choix est triple entre une manuelle, une transmission automatique et une à double embrayage. Le tout, pour pouvoir propulser sereinement les 1 405 kg de la voiture dans sa version la plus légère et revendiquer un 0 à 100 km/h en moins de 4,5 secondes.

De plus, le rapport poids/puissance est de 3,9kg/ch, soit un très bon score. Les versions les plus performantes de l’Emira développeront un couple maximal de 430 Nm et auront une vitesse de pointe de 290 km/h, selon le constructeur.

Une évolution de l’Evija

Largement inspirée par sa grande soeur électrique, l’Emira n’en reste pas moins plus compacte. Le coupé mesure ainsi 4,41 m de long pour 1, 90 m de large. Tandis qu’elle possède un empattement de 2,58 m et ne fait que 1,23 m de hauteur. Évolution de l’Evija, cela se voit clairement à l’avant où l’on retrouve presque le même capot court et plongeant. Les phares semblent être également similaires au modèle électrique. 

Lotus déploie sa Evora GT410 !

C’est à l’arrière qu’une plus grande différence est constatée. Les deux phares arrières en forme de C forment une ligne bien différente de ceux de l’Evija. Sur ce nouveau modèle, les extracteurs sont placés aux extrémités du bouclier. Dans son ensemble, l’Emira reste sobre, ses lignes sont nettes et épurées, elle n’en fait pas trop tout en ayant un caractère de sportive.

Une Lotus “pour tous les jours”

Souvent critiquée pour la qualité des finitions intérieures, Lotus a décidé de redresser la barre. L’habitacle a été travaillé avec une évolution majeure par rapport à l’Evora sortie en 2009. Désormais, le constructeur passe aux écrans. L’un de 12,3 pouces et un autre de 10,25 pouces. Le volant reçoit la majorité des boutons, la planche de bord est sobre et résolument moderne.

Fini les Lotus seulement sportives avec l’intérieur qui va avec. Le constructeur anglais affirme que l’Emira se veut sportive mais aussi “pratique, confortable et fonctionnelle”. Bonjour les rangements et la boîte à gants! De plus, la Lotus se met à jour niveau équipement, régulateur adaptatif, démarrage sans clef, aide au changement de voie, alerte de franchissement de ligne,… De quoi en faire une voiture facilement utilisable au quotidien ouvrant la porte à de nouveaux clients Lotus.

Entre une Alpine et une Porsche 718

Avec ses performances et son prix (à partir de 72 000 € environ), la petite sportive compacte et polyvalente pourra aller chercher des parts de marché à ses concurrentes directes, l’Alpine A110 et la Porsche 718. Les pré-réservations sont ouvertes pour des livraisons prévues début 2022. Une chose est sûre, l’Emira, dernière voiture 100% thermique de Lotus a des arguments pour se tailler la part du lion dans le segment des berlinettes sportives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram