green friday

Essai Seat Ibiza (2021) : quoi de neuf?

Près de quatre ans après son arrivée sur le marché, la cinquième génération de la Seat Ibiza profite d’un restylage très léger. Une mise à jour surtout esthétique à bord comme à l’extérieur dont nous avons pris le volant dans sa version 1.0l TSI 95 ch en boîte mécanique. 
@Auto Live
green friday

Partagez cette info :

Total
14
Partages

C’est un restylage un peu forcé… La Seat Ibiza cinquième du nom a débarqué sur le marché il y a maintenant quatre ans. Pourtant, son style reste toujours tendance pour affronter un segment largement dominé par les Peugeot 208, Renault Clio et Volkswagen Polo.

Alors, tout comme sa cousine allemande, la citadine espagnole se met à jour en douceur, avec des changements mineurs. À l’extérieur, la nouvelle Seat Ibiza reçoit simplement des nouveaux projecteurs Full LED ainsi que des jantes inédites. Derrière, le nom du modèle vient s’inscrire au centre du coffre.

Si à l’extérieur les nouveautés restent légères, à bord, les mises à jour sont davantage perceptibles. La planche de bord a été entièrement retravaillée, avec un design plus épuré. Celle-ci intègre désormais un écran de 9,2 pouces, plus grand qu’auparavant. Ce système d’infodivertissement est également placé plus haut et s’aligne avec l’instrumentation 100% numérique.

Dans sa finition Urban, la citadine espagnole propose une qualité de finition exemplaire, à l’image de sa cousine de chez Volkswagen. Le haut de la planche de bord s’habille d’un plastique moussé. Tandis que la couleur des aérateurs diffère selon la finition.

Derrière, les passagers adultes pourront voyager sans grande difficulté puisque la Seat Ibiza offre des espaces relativement généreux aux jambes et au toit. Enfin, le modèle dispose d’un coffre d’une capacité de 355 litres, l’un des meilleurs de la catégorie.

Un comportement sain

Sous le capot de notre version d’essai, on retrouve le désormais bien connu 3‑cylindres 1.0 TSI de 95 ch. Ce bloc a déjà fait ses preuves, notamment sur de nombreux modèles du groupe Volkswagen. Bien que nous ne soyons pas en présence de sa plus forte puissance, ce moteur évolue en silence, sans vibration.

Le 1.0 TSI s’avère être bien plus plaisant à l’usage que le 1.2 PureTech présent sous le capot de la Peugeot 208, en proposant une bien meilleure allonge. Notre Ibiza à l’essai bénéficie de la boîte mécanique à 5 rapports. De quoi gérer selon vos besoins la disposition de la puissance. Sans grande surprise, le bloc s’étouffe légèrement haut dans les tours. Il est toutefois préférable de rester au-delà des 1 800 tr/min afin de pouvoir relancer l’auto sans difficulté.

Le constructeur propose toujours le bloc 4‑cylindres 1.5 de 150 ch qui est disponible uniquement avec la boîte DSG. Mais cette offre convient davantage à une utilisation urbaine.

La nouvelle Seat Ibiza offre toujours un équilibre exemplaire, grâce à un bon calibrage de son amortissement. Facile à mener en ville, elle ne bronche pas non plus sur les routes sinueuses. Le châssis encaisse relativement bien les défauts de la route et propose un bon confort.

Mais si la Seat Ibiza 2021 excelle sur de nombreux points, il y a bien une chose qui déçoit, c’est la consommation. En effet, alors que de nombreuses concurrentes proposent des motorisations électrifiées, la citadine espagnole se contente d’un bloc thermique pur ! Résultat, sans vraiment jouer l’éco-conduite, le tableau de bord nous affiche près de 6,5 litres/100 km. Bien sûr, tout dépendra de l’utilisation que vous en aurez mais certaines citadines du marché revendiquent une consommation aux alentours des 5 litres.

Son prix

Quoi qu’il en soit, la Seat Ibiza poursuit sa carrière avec de vrais atouts, notamment grâce à son prix attractif. Notre version Urban munie du 1.0 TSI 95 ch est disponible à 20 390 €. Sachant que la version d’entrée de gamme baptisée Reference et dotée du petit bloc 1.0 MPI de 80 ch demande 16 490 €.

Face à elle, les Françaises sont en avance puisque d’un côté la Peugeot 208 est déjà disponible en version 100% électrique. Tandis que la Clio profite d’une motorisation hybride. Bien sûr, les prix sont bien au-delà de la barre des 20 000 €. Pour 19 250 €, la Ford Fiesta hybride forte de 125 ch reste une offre très intéressante face à notre Ibiza.

Notre verdict

Les heures sont comptées pour la Seat Ibiza. La marque espagnole devrait remplacer sa citadine par un nouveau modèle électrique d’ici quelques années. Et bien sûr, cette timide mise à jour ne bouleverse en rien sa carrière. Mais grâce à son style dynamique et ses finitions de qualité, la citadine séduit toujours autant.

Malgré l’absence de micro-hybridation, la Seat Ibiza 2021 n’est pas larguée par la concurrence. Son bloc 3‑cylindres 1.0 TSI 95 dispose d’un comportement engageant, notamment grâce à la boîte manuelle.

ON VALIDE : son style, son bloc 1.0 TSI, son intérieur mis à jour

ON VALIDE MOINS : un consommation un peu élevée

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Lire l'info

Essai Volkswagen Golf 8 : toujours devant ses rivales ?

Malgré un lancement largement impacté par la crise sanitaire, la huitième génération de la compacte allemande est enfin disponible sur le marché. L’évolution timide du look de cette nouvelle Volkswagen Golf est gommée par un bond technologique à bord, pour laisser la concurrence loin derrière. Prise en main de la version TSI 130 ch sur les routes normandes.
Suivez-nous sur Instagram