Essai Peugeot 3008 GT Hybrid4 restylé (2021) : que vaut le SUV branché de 300 ch?

Avec plus de 800.000 unités vendues depuis son lancement en 2016, le Peugeot 3008 poursuit sa carrière avec un restylage surtout esthétique. La marque profite de l’occasion pour mettre à jour son offre de motorisation. Mais le SUV français a conservé sa version haut de gamme Hybrid4 forte de 300 ch. Prise en main de l’hybride rechargeable . 
AutoLive /

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
13
Partages

Annoncée il y a plusieurs mois déjà, la version restylée du 3008 débarque enfin sur le marché. Peugeot a saisi l’opportunité de cette mise à jour pour signer définitivement l’abandon du diesel 2.0l BlueHDI de 180 ch. L’objectif est clair : laisser plus de place aux versions hybrides rechargeables afin de s’attaquer aux allemands. Et face aux Audi Q5 TFSI e et Mercedes GLC 300e, le SUV français peut désormais se battre à armes égales.

Figurant parmi les best-sellers de la firme au lion, le 3008 restylé s’offre une cure de jouvence, surtout à l’avant. Les optiques de la version précédente sont redessinées et reçoivent les LED en forme de “crocs“. Pour souligner ses nouveaux traits, ce restylage intègre une calandre inédite, sans encadrement, vraiment réussie.

AutoLive / Une nouvelle face avant bien modernisée.

Peugeot a même poussé le détail encore plus loin en modifiant légèrement les appendices au niveau du bouclier avant, tandis que l’arrière évolue en douceur avec un nouveau design des feux en trois griffes avec effet 3D. Enfin, le monogramme 3008 prend place au bout du capot et modernise un peu plus le SUV du lion.

Accueil de haute volée à bord

Vous l’aurez compris, Peugeot a surtout fait le choix de s’attarder sur le look extérieur de son nouveau 3008. Du coup, l’habitacle évolue peu. Mais cette version HYbrid4 GT accueille ses occupants de façon royale ! Les sièges chauffants, massants et réglables dans de multiples positions offrent une position de conduite optimale. Sur notre version d’essai, ces derniers sont recouverts de cuir rouge.

Avec le nouveau 3008, Peugeot plonge clairement dans « l’access premium » , avec des finitions remarquables. À l’image du haut de la console centrale avec le choix de matériaux haut de gamme comme de jolis inserts en bois.

AutoLive /

Derrière l’habituel petit volant propre au constructeur français, le iCockpit de 12,3 pouces s’avère être toujours aussi bien présenté, avec la possibilité de changer la disposition des écrans via une molette intégrée au volant.

Quant au système d’infodivertissement, il gagne une dalle de 10 pouces remplaçant l’ancien, qui mesurait 8 pouces. Toutefois, ce dernier conserve un système d’exploitation identique. L’inconvénient, c’est que les commandes de climatisation y sont intégrées et demandent un temps d’adaptation.

AutoLive / Une présentation exemplaire à bord.

Avec ses 4,44 m de long (1,81 m de large et 1,62 m de haut), le SUV français profite de ses mensurations pour proposer un espace à bord étonnant. Les passagers arrière pourront voyager dignement sur de longs trajets. Le coffre offre une capacité de 395 litres, avec 25 litres sous plancher pour les câbles. Une fois la banquette repliée, celle-ci évolue à 1 357 litres.

Une efficience parfois absente

Face à ses variantes thermiques essence, la version HYbrid4 doit être capable d’offrir de vrais avantages côté consommations. Équipée d’un bloc thermique 1.6l PureTech de 200 ch, cette version hybride rechargeable profite de deux moteurs électriques, le premier bloc (110 ch/ 320 Nm) est logé dans la boîte auto 8 et le second (113 ch) assure la puissance sur le train arrière. Le SUV gagne donc une transmission intégrale, activable via le sélecteur des différents modes de conduite (Electric, Hybrid, 4x4 et Sport). Résultat, le SUV affiche 300 ch et 520 Nm, de quoi abattre le 0 à 100 km/h en 5,9 s. Mais ça n’est pas l’objectif du modèle…

Sous le plancher, le 3008 hybride rechargeable reçoit une batterie de 13,2 kWh offrant une autonomie annoncée de 59 km d’autonomie en électrique. Sur notre parcours de plus de 1.000 km, nous avons mesuré 40 km, avec une conduite efficience et une consommation de 4,1l. C’est bien plus que les 1,3l homologués selon le cycle WLTP…

Après ce trajet dans un silence de plomb, le bloc thermique de 200 ch se réveille et se fait instantanément entendre. Le 3008 passe automatiquement en mode Hybrid en sollicitant davantage le 1.6l PureTech. Sans surprise, la consommation grimpe à 7,4l. Afin de recharger la batterie en roulant, il suffit d’activer le mode dans le menu Electric et choisir la capacité souhaité (10 km, 20 km ou Max). Dans ce cas, l’ordinateur de bord affiche plus de 8 litres de consommation moyenne, même avec le mode B activé. Celui-ci permet de renforcer le frein moteur et ainsi recharger la batterie.

Sinon, le 3008 hybride rechargeable propose trois solutions de recharge à domicile : environ 7 heures pour une charge complète avec une prise standard (8A) et 4 heures de charge sur une prise renforcée (16A), en utilisant, dans les deux cas, le chargeur monophasé 3,7 kW. Peugeot fournit une WallBox de 7,4 kW, disponible à l’achat, et ne demande que 1h45 pour la charge complète de la batterie.

Conduite souple et agréable

Sur notre trajet agrémenté de routes de campagne, de ville et d’autoroute, le nouveau Peugeot 3008 s’est montré à l’aise. Malgré ses 1.900 kg sur la balance, le SUV du lion peut compter sur ses 300 ch et sa transmission intégrale pour offrir des relances franches. Tandis que la boîte e‑EAT8 passe les rapports tout en douceur.

Cette version haut de gamme propose une longue liste d’aides à la conduite, comme le nouveau système Night Vision, inédit sur le SUV français. Grâce à une caméra infrarouge, il permet de détecter des piétons ou des animaux dans l’obscurité la plus totale. On notera également une amélioration du régulateur adaptatif avec fonction Stop & Go, avec arrêt et redémarrage quasi-automatiques dans les bouchons, incorporé au maintien de la position dans la voie permettent au SUV compact d’offrir une conduite semi-autonome.

Une addition un peu salée

Côté tarifs, le nouveau Peugeot 3008 Hybrid4 300 e‑EAT8 se place logiquement en haut de la gamme. Cette version GT est affichée à partir de 53.800 euros.

Celle-ci est plutôt bien équipée et peut s’enrichir de nombreuses options comme la sellerie en cuir (2000 €), le système Hi-Fi Focal (850 €) ou encore le Park Assist (600 €). Une addition assez salée mais qui place le modèle moins cher que ses concurrents allemands.

Notre verdict

Grâce à son restylage réussi, le Peugeot 3008 II s’assure de beaux jours devant lui. La version hybride rechargeable de 300 ch offre un compromis intéressant entre puissance et efficience. Malgré des consommations relativement élevées mesurées sur notre parcours, le nouveau SUV du lion gagne de l’assurance grâce notamment à ses quatre roues motrices. Avec une excellente qualité de finition à l’intérieur, le 3008 a mis la barre haute et peut dorénavant se battre face à ses nombreux rivaux.

Découvrez les notes de la rédaction juste en-dessous ! ⬇


Partagez cette info :

Total
13
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram