VIDEO. Top 5 des grands moments de la carrière de Sebastian Vettel

Sebastian Vettel a annoncé mettre un terme sa carrière à l’issue de la saison 2022. Le pilote allemand aura marqué de son empreinte la F1. Retour sur les meilleurs moments de la carrière du quadruple champion du Monde. 
Sebastian Vettel
@Red Bull Racing

Partagez cette info :

Total
18
Partages

La légende s’en va mais les grands moments restent. Plus que 10 courses avant que Sebastian Vettel ne raccroche le volant pour de bon. Petit coup de rétro sur les meilleurs moments de la carrière du pilote allemand.

Grand Prix d’Italie 2008 : la première victoire

Lors du Grand Prix d’Italie 2008, Sebastian Vettel signe la pole position avec sa Toro Rosso, à la surprise générale. En course les conditions sont difficiles. Le départ est donné sous le régime de la voiture de sécurité. Au drapeau vert, le jeune allemand ne se laisse pas avoir et s’échappe. En maîtrise totale sur une piste humide, puis sèche, Sebastian Vettel remporte sa première victoire en F1, devenant le plus jeune vainqueur de l’histoire. Il ne s’imagine pas à ce moment que ce sera la première d’une longue série.

Abu Dhabi 2010 : premier titre mondial pour Vettel

Lors du Grand Prix d’Abu Dhabi 2010, quatre pilotes peuvent encore croire au sacre : Vettel, Alonso, Webber et Hamilton. Mais aux qualifications, l’Allemand prend la pole position. Après une stratégie aux stands parfaitement gérée face à ses rivaux, Vettel remporte la course et devient champion du Monde pour la première fois de sa carrière. Là encore, il est le plus jeune pilote sacré de l’histoire à l’époque. C’est le premier de ses 4 titres consécutifs remportés avec Red Bull, qui s’offre également le titre des constructeurs les mêmes années.

Grand Prix du Brésil 2012 : la remontada pour le titre

Lors du Grand Prix du Brésil 2012, le titre mondial se joue entre la Red Bull de Sebastian Vettel et la Ferrari de Fernando Alonso. Sur la grille de départ, l’Allemand est 4ème. L’Espagnol s’élance quant à lui de la 8ème place.

F1 — Où en est le mercato pour la saison 2023 ?

Vettel manque son départ mais plus loin, Bruno Senna percute l’Allemand qui part en tête-à-queue. Il repart dernier de la course. De son côté, Alonso remonte à la 3ème place et est virtuellement champion du Monde. Mais au terme d’une incroyable remontée sur une piste détrempée, Vettel terminera assez haut dans les points et remportera son troisième titre mondial, pour 3 points devant Alonso.

Grand Prix de Malaisie 2015 : Vettel et sa première victoire avec Ferrari

En 2015, Sebastian Vettel rejoint l’écurie Ferrari après cinq saisons chez Red Bull. Lors du Grand Prix de Malaisie, l’Allemand s’élance 2ème, derrière Hamilton. Au départ, il conserve sa position et maintient le rythme imposé par le Britannique. Au troisième tour, la voiture de sécurité est déployée pour un accrochage. Les deux Mercedes rentrent aux stands, mais Vettel reste en piste et prend la tête du Grand Prix. Cette place, il ne lâchera plus jusqu’au drapeau à damier. Il remportera la course, 8 secondes devant Hamilton et 12 devant Rosberg. Vettel signe sa première victoire avec Ferrari et prend conscience de l’ampleur du soutien des Tifosi. À l’arrivée, l’Allemand ne peut contenir sa joie à la radio.

Grand Prix d’Allemagne 2018 : la pole position, puis la désillusion…

Lors du Grand Prix d’Allemagne, Sebastian Vettel signe la pole position à domicile, sur le circuit d’Hockenheim. Il termine devant la Mercedes de Valtteri Bottas et la Ferrari de son coéquipier Räikkönen. Mais en course le lendemain, rien ne se passera comme prévu.

En 2018, Vettel réalise un excellent début de saison. Le pilote est pressenti pour remporter le titre pilote avec Ferrari. Au départ, Vettel conserve l’avantage de la pole et tente de prendre le large sur le reste du peloton. Après un arrêt aux stands pour chausser des gommes mediums, la monoplace floquée du numéro 5 remonte sur son coéquipier Räikkönen, qui lui est resté en piste. À la radio, Ferrari demande au Finlandais de laisser passer Vettel. Une manoeuvre qu’il effectue rapidement.

Sebastian Vettel retrouve donc la tête de la course. Mais au 40ème tour, la pluie s’abat sur le tracé d’Hockenheim. Leclerc, Gasly, puis Pérez, partent à la faute. Au même moment, le drapeau jaune est agité dans les secteurs 2 et 3. Sebastian Vettel est allé encastrer sa Ferrari dans les barrières. Il sera contrait à l’abandon. Lewis Hamilton récupère la première place et remporte le Grand Prix.

Pour beaucoup, ce crash marquera un tournant dans la saison 2018. Vettel ne parviendra plus à être compétitif et laissera échapper le titre au profit d’Hamilton. Le quadruple champion du Monde sera remercié par Ferrari au terme de la saison 2020, en lieu et place de Carlos Sainz. Entre temps, Vettel a accueilli un jeune prodige de la F1, Charles Leclerc, qui a pris l’ascendant sur l’Allemand sur la saison 2019.

Sebastian Vettel restera dans les annales de la Formule 1. Avec ses quatre titres de champion du Monde, l’Allemand est inscrit au Panthéon des pilotes, battu seulement par Michael Schumacher, Lewis Hamilton et Juan Manuel Fangio.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram