green friday

Hyundai-Kia : grand succès en Europe, devant BMW et Mercedes

Le groupe coréen devient un géant grâce à ses ventes records sur le vieux continent. Ce dernier se hisse à la quatrième place des constructeurs en Europe avec une stratégie menée depuis longtemps sur le segment des hybrides et des électriques de qualité, anticipant l’avenir de l’automobile.
green friday

Partagez cette info :

Total
1
Partages

Les ventes n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise. Certes, mais le groupe coréen parvient tout de même à enregistrer une part de marché record en Europe à 7,6 %. Mieux, sur le seul mois de juin, la pénétration atteint 8,2 %, de quoi augurer une année historique pour le groupe.

Selon L’ACEA (Association des constructeurs européens), Hyundai a atteint 3,7 % de part de marché et Kia, qui fait mieux, 3,9 %. Avec cette part cumulée de 7,6 %, le groupe est devenu le quatrième constructeur en Europe, derrière le quasi-intouchable Volkswagen (26,2 %), Stellantis (21,3 %), et Renault (8,7 %). À noter que ce dernier pourrait même être dépassé d’ici la fin de l’année par le groupe coréen grâce à ses nouvelles offres. Cette quatrième position place même Hyundai-Kia devant des constructeurs historiques, BMW (7,2 %), Toyota (6,3 %) et Mercedes avec Smart (5,7 %).

L’électrique et l’avenir du groupe

Si le groupe coréen parvient à ces résultats historiques et peut même se mettre à rêver d’une troisième place, c’est grâce à une stratégie de long terme basée sur l’électrification de l’automobile. Preuve en est, 85 % des véhicules vendus par Hyundai en France sont électrifiés (hybrides rechargeables et 100 % électrique) et 37 % chez Kia.

D’ici 2025, 20 nouveaux modèles seront lancés par le groupe, qui se place en bonne voie pour respecter une gamme complète de véhicules neufs 100 % électriques en 2035 en Europe.

Essai Hyundai i20 1.0 T‑GDi 100 48V Hybrid (2021) : tout pour plaire

Le groupe sud-coréen s’ancre sur le vieux continent et va devenir le premier producteur de voitures électriques en Europe. Des usines de productions vont ouvrir en République Tchèque et en Hongrie, permettant au groupe de réduire les délais de livraison. Un nouvel argument qui permettrait de  récupérer quelques parts de marché. Le groupe a même pris de l’avance sur l’hydrogène avec le Hyundai Nexo. La stratégie est donc simple mais efficace, anticiper la fin du thermique pour avoir les meilleures offres, un pari qui s’avère être payant !

Des voitures performantes et séduisantes

Pendant longtemps, les voitures coréennes avaient une mauvaise image, que ce soit du point de vue design, qui était à vrai dire particulier pour le marché européen, ou du point de vue fiabilité. Hyundai-Kia a fait d’énormes avancées sur ces deux points, on se souvient des 7 ans de garantie avec l’achat d’une Kia et certains modèles, comme le nouveau modèle Ioniq 5 de chez Hyundai, sont très réussis.

Le Niro est même devenu le modèle le plus vendu de Kia dans l’Hexagone avec la version zéro émission (de toute façon il n’y a aucun modèle à essence ou diesel), qui tient la dragée haute aux Tesla niveau autonomie pour un prix moins élevé. À 130 km/h, l’autonomie réelle est de 300 km, une très belle performance.

Des performances même supérieures à leurs rivales allemandes! La nouvelle Ioniq 5 peut récupérer 100 km de charge en seulement 5 min avec une borne rapide, soit deux fois plus vite que la Volkswagen ID 4. Le groupe frappe fort, très fort et pourrait même devenir le principal concurrent de Tesla dans le monde des électriques.

Kia Niro Plug-In Hybrid 2018
green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram