green friday

Gordon Murray T50 (2020) : la supercar de la décennie ?

green friday

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Le père fondateur de la McLaren F1 développe la Gordon Murray T50 , une supercar déjà emblématique grâce à son bloc V12 atmosphérique.

C’était il y a 27 ans. McLaren dévoilait au monde entier la F1, la première vraie supercar homologuée pour la route. À l’époque, les performances de l’anglaise ridiculisent celles de la Bugatti EB110. La McLaren F1 a même conservé le titre de voiture la plus rapide du monde jusqu’en 2005.

Depuis, il faut dire que Bugatti a pris les devants. Les records de vitesse sont passés au stade supérieur et la technologie embarquée offre des puissances pharaoniques.

Aujourd’hui, le créateur de la McLaren F1, Gordon Murray, remet le couvert et présente la T50 à travers sa nouvelle marque baptisée Gordon Murray Automotive. Pour lui, le but n’est pas de battre des records de vitesse et de boucler un tour sur le Nurb’ en moins de 5 minutes…

Non, le souhait de Gordon Murray est de créer l’héritière de la McLaren F1, mêlant à la fois sensation de conduite et performance. L’idée est de développer la supercar de la décennie !

Un style unique

Côté look, la T50 opte pour des lignes ondulées, avec un poste de conduite légèrement placé à l’avant. À vrai dire, cette nouvelle supercar reprend des éléments de la F1. On retrouve par exemple des optiques modernes placées de la même manière que l’emblématique McLaren.

À l’arrière, le style est là aussi inédit ! Les optiques Full LED ovales s’intègrent parfaitement avec les ailes bombées de la belle.

Impossible de manquer le gros ventilateur placé au centre afin d’augmenter l’appui aérodynamique et de réduire la distance de freinage.

À bord, l’univers est ultra-moderne avec des écrans pour l’instrumentation et l’infodivertissement… Là encore, l’hommage à la McLaren F1 est de mise avec la disposition du cockpit 3 places, avec le poste de conduite situé au centre.

Un V12 atmo sous le capot

Si Gordon Murray ne cherche plus à battre des records, il choisit tout de même de placer un bloc plein d’émotion. Il s’agit d’un V12 conçu par les ingénieurs de Cosworth. Sur le papier, la T50 affiche une puissance maximale de 663 ch à 11 500 tr/min (ou 700 ch en mode V‑Max Boost), avec un rupteur à 12 100 tr/min ! Ahurissant…

Bien évidemment, le créateur de cette supercar pousse son rêve encore plus loin en plaçant une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports. La marque n’a pas communiqué sur le temps du 0 à 100 km/h et la vitesse max. Preuve de leur non-intérêt !

Le plus surprenant, c’est que la Gordon Murray T50 ne pèse que 957 kg à vide. Du jamais vu pour une supercar homologuée …

Un prix à la hauteur de son tempérament

Pour le tarif, Gordon Murray place la barre assez haute… La T50 est facturée le même prix que la Bugatti Chiron, soit 2,6 millions d’euros HT. Limitée à 100 exemplaires, la production devrait débuter dans les mois à venir. Vous avez sans doute devant vous, la supercar de la décennie !

green friday
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram