Formule 1 : Verstappen vainqueur au Brésil juste devant Gasly et Sainz !

Parti en pôle, le pilote néerlandais parvient à franchir la ligne d’arrivée en tête, suivi par le pilote français Pierre Gasly. Hamilton pénalisé pointera finalement à la 7ème place et Carlos Sainz monte donc sur le podium. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

C’est pour le moment et sans nul doute, le Grand Prix le plus passionnant de cette saison 2019. Enfin, attendons tout de même la course à Abu Dhabi ! Avec des températures bien plus hautes qu’au début du week-end, la course sur le circuit d’Interlagos s’annonçait riche en rebondissements. Et bien oui, on a eu du spectacle !

Au départ

Avec une seule victoire à son compteur, Max Verstappen comptait bien saisir l’opportunité du Brésil en course grâce à sa pole position de samedi. Pour info, 5 fois sur 7 les “pole-man” d’Interlagos parviennent à remporter le Grand Prix. Dès l’extinction des feux, le jeune Néerlandais bondit sur son accélérateur et arrive à garder tout le monde derrière lui.

Au premier virage, Hamilton fait l’extérieur à Vettel et chipe la deuxième place en quelques secondes. Juste derrière, Bottas tient Albon, Gasly et Grosjean. Leclerc parti 14ème tente de se frayer un chemin dans un peloton extrêmement regroupé et au 7ème tour, le Monégasque pointe déjà à la 8ème place !

Devant, l’écart se creuse entre Verstappen et Hamilton avec plus de 2 secondes entre les deux monoplaces.

Un premier accrochage !

C’est au tour 8 que le premier incident en course a lieu. Daniel Ricciardo et Kevin Magnussen bataillent pour la 13ème position lorsque le pilote Renault tente un freinage osé sur la Haas. Résultat, le léger blocage de roue de Ricciardo le propulse directement dans Magnussen.

F1. Ce Grand Prix du Brésil a été riche en rebondissements.

L’aileron de la Renault est cassé et oblige le pilote australien à repasser par les stands. La Haas repart en fond de peloton sans dégât et les commissaires de la FIA décident d’infliger une pénalité de 5 secondes à Ricciardo.

Leclerc, parti avec des pneus durs, parvient à remonter au 5ème rang en dépassant Pierre Gasly au 10e tour. À ce moment-là, le Monégasque n’est qu’à 15 secondes de Verstappen, leader de la course.

Une histoire de stratégie

À moins de 3 secondes de Verstappen, Hamilton rentre au stand et tente l’undercut sur la Red Bull. Grâce à un bel arrêt, la flèche d’argent #44 ressort sans trafic. L’écurie autrichienne appelle alors le leader de la course au stand pour chausser une nouvelle fois des pneus tendres.

Sauf qu’au moment où il ressort, Verstappen se retrouve bloqué par la Williams de Kubica dans la voie des stands. À cet instant, Hamilton signe un temps parfait avec ses gommes neuves et prend désormais les rênes de la course.

Quelques tours plus tard, Leclerc et Hamilton se battent et le Britannique perd beaucoup de temps sur la Ferrari. La Red Bull #33 recolle le sextuple Champion du monde et le double sans problème dans la ligne droite de départ. En fait, Hamilton était en train de recharger ses batteries et n’a pas vu Verstappen arriver comme une balle dans ses rétros.

F1. Sainz signe lui aussi son premier podium en F1.

Aux alentours du 40ème, nouvel arrêt pour Hamilton et Verstappen. Valtteri Bottas s’immobilise pour la seconde fois et passe des pneus mediums. Vettel, alors 4ème, parvient à tenir sa gomme medium et passe en tête du Grand Prix du Brésil. Derrière lui, Verstappen pointe à plus de 10 secondes de la Ferrari.

Leclerc défend sur Bottas, la Mercedes abandonne

Les choses intéressantes commencent à ce moment précis. Nous sommes au 50ème tour, Bottas est revenu sur la Ferrari de Leclerc qui occupe la 4ème place. Le Monégasque défend comme un maître sur la Mercedes et deux tours plus tard, Bottas se range sur le bas-côté. Sa Mercedes laisse échapper de la fumée à l’arrière.

Valtteri Bottas est contraint à l’abandon et range sa monoplace sur le côté de la piste, près d’un échappatoire. Les commissaires décident alors de déployer la Safety Car profitant ainsi à Verstappen, de passer à nouveau des pneus tendres. Hamilton reste en course et prend la tête.

Un drame chez Ferrari…

Au 60ème tour, les feux de la voiture de sécurité s’éteignent et les pilotes peuvent à nouveau s’attaquer. Hamilton prend son temps avant de relancer la course ce qui ne suffira pas. Avec ses gommes neuves, Verstappen parvient à enrouler le Britannique sur ses mediums usés.

F1. Les deux Ferrari s’accrochent au 66ème tour et provoquent l’entrée de la Safety Car.

Derrière, Albon surprend les deux Ferrari et s’empare de la 3ème position en doublant Vettel avec deux pneus dans l’herbe. Leclerc se retrouve alors 5ème, au coude à coude avec son coéquipier. Le pilote monégasque double son homologue après un freinage kamikaze au premier virage. Sebastian Vettel bénéficie alors du DRS dans la ligne droite de retour et attaque Leclerc.

Le Monégasque laisse très peu de place au pilote allemand et les deux Ferrari se touchent légèrement en pleine ligne droite aux alentours des 280 km/h. Un impact qui semble léger mais au virage, la suspension avant droite de Leclerc lâche et Vettel crève son pneu arrière gauche.

Résultat, les deux Ferrari sont au tapis. L’image de Vettel qui donne un coup de pied dans sa monoplace laisse entendre sa frustration…

Deuxième Safety Car

La direction de course fait une nouvelle fois le choix judicieux de déployer la voiture de sécurité. À seulement 4 tours de l’arrivée, Hamilton rentre au stand et chausse des gommes tendres. Il ressort 4ème, derrière Verstappen, Albon et Gasly.

Le pilote néerlandais, leader de la course, maintient le peloton jusqu’à la ligne droit de départ. Juste derrière, son coéquipier s’endort et laisse filer Verstappen. Derrière, Gasly se fait surprendre par Hamilton dès le premier virage. La seule Mercedes encore en piste revient rapidement sur Albon.

Dans le deuxième secteur, Hamilton heurte Albon et l’envoie en tête à queue. C’est à ce moment-là que Pierre Gasly en profite et s’empare de la deuxième place. Il parvient à la garder jusqu’à la ligne d’arrivée au coude à coude avec Hamilton.

Le Français signe son premier podium en F1 après son retour forcé dans l’écurie italienne ! Après étude des commissaires, Sainz monte aussi pour la première fois sur le podium grâce à une pénalité de 5 secondes infligée à Hamilton pour sa collision avec Albon.

Voici le classement final


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram