Formule 1 : Hamilton remporte le Grand Prix du Mexique et se rapproche du titre

Partagez cette info :

Total
0
Partages
F1. Hamilton remporte le Grand Prix du Mexique. Pour le titre, ça attendra un peu. 

Le pilote britannique signe une victoire sur le circuit de Mexico devant Vettel et son coéquipier Valtteri Bottas. 

D’un départ plutôt mouvementé jusqu’au dernier tour, ce Grand Prix du Mexique a été plein de rebondissements ! Hamilton remporte donc la course grâce notamment à une stratégie pneumatique décalée. Le pilote sera sans doute titré dès ce week-end, à Austin (USA). 

Le départ  

À cause de sa pénalité, Max Verstappen s’élance seulement de la 4ème place. Charles Leclerc est en pole avec à ses côtés, Sebastian Vettel puis Lewis Hamilton. À l’extinction des feux, les deux Ferrari prennent un bon envol mais le champion du monde en titre parvient à remonter sur Vettel. La Ferrari tente de garder Hamilton derrière et l’envoie légèrement sur l’herbe. 
F1. Un départ mouvementé avec un accrochage entre Hamilton et Verstappen.
Au premier virage, Leclerc sort en tête,  suivi par Vettel qui aperçoit dans ses rétros la bataille Hamilton-Verstappen. Les deux pilotes se touchent et s’envoient au large, obligeant les monoplaces à couper le circuit par la pelouse. En embuscade, Alexander Albon profite de l’erreur de son coéquipier et s’empare de la troisième place. Hamilton sort à la 4ème position et s’intercale entre les deux McLaren. 

Verstappen crève, Norris abandonne 

Nous sommes au 4ème tour, l’écart reste stable entre les trois pilotes de tête. Derrière, Max Verstappen parvient à prendre le meilleur sur Valtteri Bottas dans la partie du stadium. Le pilote néerlandais ferme la porte un peu trop tôt et son pneu arrière droit touche légèrement l’aileron avant de la Mercedes. Un mouvement qui lui coutera la course puisqu’il crève, il est donc contraint de repasser par les stands. Il ressort dernier. 
Au tour 13, les McLaren sont extrêmement compétitives à l’image de leur week-end à Mexico. Lando Norris passe au puits pour monter des pneus durs, mais le pistolet d’encrage de la roue s’enraye et le pilote britannique est obligé de s’arrêter un peu plus loin dans la voie des stands. Les mécanos se précipitent afin de récupérer la McLaren. Norris ressort dernier avec 20 secondes de retard. Il abandonnera plus tard dans la course. 

Le choix des pneus s’est révélé indispensable 

Pour couvrir “l’undercut” tenté par Albon, Leclerc, alors en tête, s’arrête au 16ème tour pour passer des pneus soft et l’oblige à s’arrêter une seconde fois. Sebastian Vettel prend la tête du Grand Prix suivi par Hamilton. Près de 10 tours après, le champion du monde en titre passe par les stands et chausse des pneus durs. Le pilote britannique parvient à remonter sur Leclerc pendant quelques tours, puis il reste à 6 secondes derrière lui. 
F1. La dégradation des pneus était quelque peu inattendue pour les écuries.
En fait, Hamilton gère parfaitement bien ses pneus. Pour s’assurer la victoire, il ne doit plus passer par les stands. Le pilote Mercedes est donc contraint à effectuer un deuxième très long relais. À ce moment même, Verstappen revient petit à petit et rentre dans les points. Un peu plus loin à la mi-course, la Renault de Daniel Ricciardo pointe à la 6ème place, devant les deux Racing Point. Les Haas sont en perdition et se placent aux dernières places. 
C’est au 37ème tour que Sebastian Vettel passe au puits et chausse des pneus durs. Il ressort à la 4ème place, juste devant Bottas. Seulement 5 tours après, son coéquipier monégasque s’arrête aux stands. Le pneu arrière droit prend plus de temps que prévu et le fait ressortir à la 4ème place, avec un arrêt de plus de 6 secondes ! 
Daniel Ricciardo, alors 8ème, revient sur Perez. Le pilote australien balance un freinage suicidaire sur le Mexicain, il bloque ses roues et tire tout droit. Au dernier tour, Daniil Kvyat tente un dépassement sur Nico Hulkenberg et le pousse dans le décor. Il est pénalisé et termine 11ème du classement, derrière Hulkenberg. 

Résultat et classement de la course

Hamilton franchit la ligne en première position suivi par Sebastian Vettel et Valtteri Bottas. Charles Leclerc finit au pied du podium en raison de son mauvais passage aux stands. Juste derrière lui, s’intercalent les deux Red Bull, on notera la remontée fantastique de Max Verstappen. Les deux Renault sont dans les points, Gasly pointe à la 9ème place. Rendez-vous dès le week-end prochain pour le Grand Prix des Etats-Unis, à Austin. 
Voici le classement de la course. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram