EN IMAGES. La Bugatti Veyron fête ses 15 ans, voici toutes ses versions spéciales !

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

La Bugatti Veryon a 15 ans déjà ! Pour fêter l’anniversaire de cette hypercar unique en son genre, la rédac’ de The Rapid Cars retrace pour vous les versions spéciales du modèle iconique. ⬇

En 2000, lorsque Bugatti présente la EB 18/4 Veyron au Mondial de l’auto de Paris sous forme de concept, la planète automobile est littéralement sous le choc. Ses lignes futuristes et son look atypique font immédiatement parler d’elle !




C’est en 2005 que les premières Bugatti Veyron 16.4 sortent de l’usine alsacienne. Dès sa commercialisation, l’hypercar affiche un tarif exorbitant. Seul une poignée de privilégiés peuvent commander le modèle qui demande plus d’1 million d’euros.

Avec son bloc W16 8.0l quadriturbo de 1.001 ch pour 1.250 Nm de couple, la Veyron promet des performances ahurissantes. Le 0 à 100 km/h est expédié en 2,5 s et la vitesse maximale atteint 406 km/h. Rien que ça !

Le concept EB 18/4 Veyron — 2000

Le modèle de série de la Bugatti Veyron reste similaire à ce concept, présenté 5 ans auparavant. Seulement quelques détails ont été améliorés comme les feux avant ou encore les jantes.

Veyron Pur Sang — 2007

Bugatti est venu à Francfort en 2007 avec une Veyron Pur Sang produite à cinq exemplaires, entièrement finie en carbone et aluminium brut. L’idée était de voler la vedette à Lamborghini en plein boum, à l’époque. Mission accomplie !

Veyron Fbg par Hermès — 2008

Entre Ettore Bugatti et Emile Hermès, c’est une histoire de longue date. Les deux hommes se seraient rencontrés dans les années 20. Ettore voulait une malle sur mesure pour sa Royale.

Huit décennies plus tard, au salon de Genève 2008, ceux grands noms du luxe se retrouvent sur une édition Hermès de la Veyron.




Esthétiquement, sa peinture biton offre un look de haute couture à la Veyron. Les autres spécificités sont les jantes à huit branches en aluminium poli, le moyeux de roue frappés d’un H, grille de radiateur composée de H entrelacés. Une ligne de bagagerie a bien sûr été produite sur-mesure pour se loger dans l’hypercar. Comptez 1,55 million d’euros pour cette pièce ultra-rare.

Veyron Sang Noir — 2008

La version Sang Noir rend un hommage à la Bugatti Atlantic des années 30, avec une livrée intégralement noire intégrant des panneaux en fibre de carbone brute, des coques de rétroviseur en aluminium et un intérieur en cuir brun. Seules 15 ont été produites.

Veyron Bleu Centenaire — 2009

Afin de célébrer les cent ans de la marque, en 2009, Bugatti présente la Centenaire avec une livrée bleue en deux nuances, mate ou brillante. L’habitacle est revêtu d’un cuir crème et l’hypercar voit apparaître une caméra de recul, la première fois pour la Veyron. La technologie arrive, c’est beau !



Veyron Sang d’Argent, Nocturne et Soleil de Nuit — 2009

En décembre 2009, la marque dédie à ses clients des émirats trois éditions spéciales d’un coup, pour cinq exemplaires au total. La Sang d’Argent (voir photo) est la plus séduisante d’entre elles. Le Moyen-Orient se révèle le marché parfait pour la Veyron.

Veyron Grand Sport — 2009

Après que les 300 exemplaires de la Veyron 16/4 aient été vendus, Bugatti passe à autre chose. Fin 2008, la Veyron Gran Sport est présentée à Peeble Beach. Cette version se distingue esthétiquement grâce à un pare-brise plus haut, son hard-top vitré et ses optiques LED.




Le constructeur de Moslheim pense à tout. À l’époque, ce modèle est le découvrable le plus rapide du monde. Le toit n’étant pas transportable, la marque a prévu une sorte de parapluie en toile, qui peut rester en place jusqu’à 130 km/h.

Avec le hard-top en place, la Grand Sport atteint la même vitesse de pointe que la Veyron Coupé, soit 369 km/h.

Veyron Grand Sport Sang Bleu — 2010

La Bugatti Veyron Grand Sport a permis à la marque de lancer plusieurs déclinaisons. Cette version Sang Bleu se différencie grâce à sa carrosserie à base de fibre de carbone bleu et d’aluminium poli à la main, s’il vous plaît !

Veyron Grand Sport Red Edition — 2011

La Red Edition est la plus pimentée de toutes les versions. Sa teinte rouge recouvre une grande partie de l’hypercar, des jantes jusqu’à la trappe à essence. L’habitacle est lui aussi habillé de rouge vif. Cette Veyron a été exposée lors du salon de Francfort 2011.

Veyron Grand Sport L’Or Blanc — 2011

Là, on touche au Graal ! Vous avez devant vous la première voiture à porter de la porcelaine sur sa carrosserie, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais attendez, ce n’est pas tout…




Les moyeux des jantes, le bouchon de réservoir, le monogramme EB à l’arrière ou encore la cloison arrière ont été produits par la manufacture royale de porcelaine de Berlin. Une véritable oeuvre d’art !

Veyron Grand Sport Middle East Edition — 2011

Encore une Veyron destinée aux richissimes clients du Moyen-Orient. Présentée au salon de Dubai 2011, l’hypercar arbore une livrée jaune, histoire de se fondre dans la masse en pleine tempête de sable…

Veyron Grand Sport Royal Dark Blue — 2011

Pas de changement majeur sur cette Veyron. Bien que sa couleur bi-ton blanche et bleue marque un peu plus ses jolies hanches, Bugatti a simplement voulu offrir une version «classique» et tendance de son hypercar.

Veyron Grand Sport Venet — 2011

Voici la première Veyron «street art». Elle est l’oeuvre du sculpteur français Bernar Venet, d’où son nom. Sa livrée en dégradé orange est en fait une multitude de formules mathématiques sur la vitesse et la puissance. On aimerait bien apprendre les maths de cette façon, pas vous ?

Veyron Grand Sport Matte White Blue Carbon — 2011

Difficile de différencier cette édition Matte White Blue Carbon à la Royal Dark Blue. Pourtant, c’est évident ! Elle est peinte en blanc avec des éléments en carbone bleu, c’est tout… Cette Veyron a été présentée au salon de Shanghai 2011.

Veyron Grand Sport par Bijan Pakzad — 2011

Bijan Pakzad, c’etait un homme qui avait un goût prononcé pour les beaux vêtements et surtout, pour la vitesse. En 2011, ce couturier iranien s’est confectionné sa propre Veyron, ornée d’une énorme tête de barbu jaune sur le capot. Sous l’aileron, le nom de l’artiste y est floqué.

Veyron Super Sport — 2011

On passe enfin aux choses sérieuses, façon de parler, évidemment. Voici la Veyron Super Sport, la première a bénéficier d’évolutions au niveau de son bloc moteur. Produite à seulement 300 unités, cette version bénéficie du W16 gonflé à 1.200 ch histoire de titiller les 431 km/h en vitesse de pointe.




Des améliorations ont aussi été apportées afin d’encaisser les 199 ch supplémentaires. Résultat, cette Veyron s’équipe de grosses prises d’air pour gaver le bloc d’air bien frais. Sa carrosserie est entièrement recouverte de carbone, on a l’habitude maintenant !

Veyron Super Sport Black Carbon — 2012

One of one, comme on dit dans le jargon de l’auto ! Cette sublime Super Sport a été produite à un seul exemplaire pour un client chinois. Sa teinte entièrement noire la rend vraiment bestiale !

Veyron Grand Sport Vitesse — 2012

C’est tout simplement le cabriolet le plus rapide de l’histoire ! 1.200 ch et 1.500 Nm de couple, pour devenir le chauve le plus rapide de la planète.… Elle est belle, hein ?

Veyron Grand Sport Jean-Pierre Wimille — 2012

Vainqueur au Mans en 1937 et 1939, Jean-Pierre Wimille était l’un des plus jeunes pilotes engagé par Bugatti. Cette édition spéciale rend hommage à ce pilote en reprenant les codes esthétiques de sa 57G de course.

Veyron Grand Sport Vitesse Jean Bugatti — 2013

Fils aîné d’Ettore Bugatti, Jean est décédé lors d’un accident en 1939. C’est de lui que l’on doit la magnifique 57SC Atlantic.




Cette version reprend alors le design de l’Atlantic. Là encore, pas d’évolution mécanique, mais des logos Bugatti en platine, du carbone brut un peu partout, des jantes diamantées, et la signature de Jean sur le bouchon de réservoir.

Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini — 2013

Ettore Bugatti avait des amis, beaucoup d’amis même. Meo Constatini était l’un des plus proches conpères du fondateur de la marque. Il dirigea notamment l’écurie de course pendant de nombreuses années. En tant que pilote, il remporta la Targa Florio en 1925 et 1926 au volant de la Type 35.




L’habitacle est habillé de cuir bleu et cognac, avec la signature de Costantini brodée sur les appuie-tête. Trois exemplaires ont été construits.

Veyron Grand Sport Vitesse Rembrandt Bugatti — 2014

Rembrandt, le frère d’Ettore, n’avait pas les voitures pour passion. Pendant que son frère passait son temps dans les garages, lui allait sculpter des éléphants sur des pierres… Pas le même délire !




Bugatti a voulu rendre hommage à ses oeuvres un peu atypiques avec une version bien spéciale de la Veyron Grand Sport Vitesse. Son nom est floqué un peu partout dans l’habitacle mais aussi sur le bouchon du réservoir.

Veyron Grand Sport Vitesse Black Bess — 2014

C’est actuellement encore l’une des versions les plus chères au monde. Cette Black Bess, nommée ainsi en raison de sa teinte noire intense, elle est inspirée de la Type 18 de 1912.




En plus de quelques détails dorés, cette Veyron dispose du contour de calandre, des caches-moyeu de jantes et du bouchon de réservoir en or 24 carats. Autant vous dire qu’un simple gravillon sur l’une de ces parties vous coûterait très cher…

Veyron Grand Sport Vitesse Ettore Bugatti — 2014

Pour rendre hommage à son créateur, Bugatti a dévoilé cette sublime déclinaison baptisée Ettore Bugatti, tout simplement. Celle-ci s’inspire de la Type 41 Royale de 1932, un modèle aussi iconique que révolutionnaire.




Elle se distingue par sa teinte en aluminium poli à la main et de revêtements en carbone au niveau du bas de caisse et du capot moteur. Seuls 3 exemplaires ont été produits.

Veyron Grand Sport Vitesse 1 of 1 — 2014

Pour marquer la fin de sa carrière, la Veyron s’offre une ultime édition avant de partir à la retraite. Une retraite bien méritée d’ailleurs. Présentée à Peeble Beach en 2014, cette version unique a été produite suite à la demande d’un client de Singapour.

L’hypercar reprend les couleurs des Type 41, Type 44 et Type 55 avec une livrée bi-ton jaune et noire. Pour info, le client a demandé d’inscrire ses initiales sur la calandre. Pour ça, Bugatti a dû faire une découpe au laser. Quand le client est roi, chez Bugatti c’est le roi du monde !




Pas moins de 24 éditions spéciales de la Bugatti Veyron auront vu le jour. Grâce à elle, l’hypercar aura marqué  à vie les esprits des passionnés d’automobile.


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram