Assouplissement du confinement : sorties, concessions, amendes … Quels impacts sur nos déplacements ?

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
10
Partages

Après son allocution du mardi 24 novembre, Emmanuel Macron a présenté un assouplissement des règles du confinement. On vous dit tout ce qui change sur vos déplacements !

Hier soir, Emmanuel Macron s’est une nouvelle fois adressé aux Français. Trois semaine après l’annonce du reconfinement, le président de la République a présenté les nouvelles règles du confinement.

Dans son allocution, Emmanuel Macron a confié que le pic de l’épidémie était derrière nous. Toutefois, le virus circule toujours de façon active. «Nos efforts ont payé». Pour autant, il circule encore en Europe et il faut être vigilant quant au déconfinement».

Les règles du confinement seront donc légèrement assouplies dès samedi 28 novembre 2020. Les petits commerces pourront désormais rouvrir jusqu’à 21h. Pour cela, ils devront appliquer un protocole plus strict, négocié avec les professionnels des différents secteurs. Nous pourrons donc nous rendre en véhicule dans un commerce près de chez soi.

Les concessions automobiles vont aussi ouvrir au public dès samedi. Désormais, les vendeurs pourront recevoir des clients pour les commandes en showroom sans une prise de rendez-vous au préalable.

3 heures de sortie dans un rayon de 20 km

La règle stricte d’une promenade d’une heure maximum dans un rayon d’un kilomètre est aussi assouplie. Le gouvernement autorise une sortie de 3 heures dans un rayon de 20 km.

Autrement dit, vous pouvez vous rendre où vous le souhaitez, en présentant toujours l’attestation, avec votre véhicule. Le chef de l’État a tout de même incité la population à limiter ses déplacements, et à télétravailler au maximum quand cela est possible.

Malgré cet assouplissement, l’attestation de déplacement est toujours obligatoire. En cas de contrôle, chacun d’entre nous doit la présenter sous forme de papier, ou bien via un smartphone. L’attestation sera légèrement revue pour intégrer ces nouvelles règles, que le Premier ministre précisera jeudi 26 novembre.

Les risques

L’attestation reste donc indispensable à chaque sortie. En cas de non-présentation du document, ou d’une transgression du confinement sera sanctionné d’une amende de 135 €, allant jusqu’à 3 750 € et six mois de prison en cas de la récidive.

Un déconfinement progressif

À partir du 15 décembre, Emmanuel Macron ajustera les règles en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. C’est à cette date que la première phase du déconfinement pourra être mise en place. Et ainsi, plus besoin d’attestation !

Les maires pourront directement installer des radars dans les centres-villes

Toutefois, le gouvernement devrait annoncer le retour  du couvre-feu national, de 21h à 7h (sauf les 24 et 31 décembre). À partir du 15 décembre,  les salles de cinéma, théâtres et musées devraient rouvrir au public. Tandis que les restaurants et salles de sport pourraient de nouveau accueillir du public qu’à partir du 20 janvier 2021.


Partagez cette info :

Total
10
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Lire l'info

Doit-on repasser un Code moto quand on a un Code voiture ?

Pour avoir le permis moto, il faut passer plusieurs épreuves, dont celle du Code moto. Cet examen permet d'assurer que les candidats au permis connaissent bien les règles à respecter sur la voie publique pour une conduite en toute sécurité. De nombreuses personnes se demandent si elles sont obligées de repasser le Code moto même si elles ont obtenu leur Code voiture avec brio. Si vous vous posez aussi cette question, voici des éléments de réponse et des informations complémentaires dans cet article.
Suivez-nous sur Instagram