Prix des carburants 2021 : pourquoi les tarifs à la pompe ont largement augmenté?

Avec une augmentation de 20% depuis mai, les prix des carburants à la pompe continuent de flamber. À certains endroits, le Sans Plomb 95 avoisine les 2 euros. 

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
1
Partages

La rentrée se fait fortement ressentir à la pompe ! En plein coeur de la crise sanitaire, les prix des carburants étaient au plus bas. Mais cette période est désormais révolue… Il va falloir s’habituer à payer près de 2 euros le litre de sans plomb 95. Depuis plusieurs semaines, les tarifs flambent.

Selon les chiffres officiels publiés par le gouvernement, dans certaines stations, le SP95 est affiché à 2,07€/l. Des cas relativement isolés puisque dans l’Hexagone, les prix des SP95 et SP98 varient entre 1,50€ et 1,70€. Comme à l’accoutumée, les pompes où les carburants sont les plus chers sont à Paris, en région parisienne et le long des autoroutes.

Une augmentation considérable des prix à la pompe qui a démarré dès le début de l’année. En effet, le prix moyen du litre de SP95 E10 est passé de 1,22 € en mai 2020 à 1,56 € au 10 septembre. Tandis que le SP 95 et le gazole enregistrent une hausse de 20% par rapport à l’année dernière.

Des prix d’avant crise sanitaire

Sur les graphiques rapportés par le gouvernement, les prix des carburants ont retrouvé leur niveau d’avant crise sanitaire. Rappelez-vous, en plein crise, les tarifs étaient au plus bas.

Cette augmentation s’explique surtout par la hausse des cours du pétrole. Fortement impactés par la crise du coronavirus, notamment par l’arrêt des transports (voiture, avion, train…), ils avaient largement chuté.

En un an, le cours du Brent (le pétrole brut de la mer du Nord) est passé de 18,38 $ le baril en mai 2020 à 70,75 $ le baril en août 2021. En conséquence, les prix des carburants ont largement flambé.

Après l’explosion des tarifs du gaz et de l’électricité, le gouvernement craint le ras-le-bol des Français. Mais le ministère de l’Économie et des Finances estime que la hausse du prix des carburants est de bon augure. “Les prix des carburants retrouvent simplement leur niveau d’avant-crise Covid. C’est plutôt bon signe, l’économie repart”, affirme un proche de l’entourage de Bruno Le Maire.


Partagez cette info :

Total
1
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram