DOSSIER. Les 6 bonnes astuces pour un jeune conducteur

L’obtention du permis de conduire est une étape importante dans une vie. Si vous êtes un jeune conducteur et venez d’obtenir votre permis de conduire, vous devez faire vos preuves. Pendant quelque temps, vous êtes en période probatoire et vous devez démontrer de votre capacité à bien conduire, à respecter le code de la route, à éviter les contravention… Zoom sur quelques astuces. 

Partagez cette info :

Total
1
Partages

Bien que la notion de jeune conducteur n’ait aucune définition légale, on considère comme jeune conducteur, le conducteur novice qui a obtenu son permis il y a peu. Pour les compagnies d’assurances, les jeunes conducteurs sont des profils à risque. Compte tenu de cela, elles appliquent une majoration à la cotisation de votre assurance.

Sur la durée, ces cotisations peuvent s’avérer très onéreuses. Fort heureusement, il existe des parades grâce auxquelles, vous pouvez, en tant que jeune conducteur, limiter l’incidence de ces majorations. Nous en parlons plus en détail dans cet article.

Le jeune conducteur au sens des assureurs

Pour les compagnies d’assurance, vous êtes considéré comme jeune conducteur lorsque vous possédez votre permis de conduire depuis moins de 3 ans. Même si vous saviez conduire bien avant, seule la date d’obtention du permis est prise en compte. Si dans la majorité des cas les jeunes conducteurs ont entre 17 à 25 ans, vous êtes considéré comme tel même si vous êtes plus âgé.

Il en sera de même lorsque vous aviez un permis qui a été annulé après de nombreuses années de conduite. Aux yeux des assureurs, vous redevenez un jeune conducteur. Ils vous appliquent des surprimes à cet effet. De même, si vous n’avez jamais été assuré, vous êtes considéré comme conducteur novice, peu importe si vous avez pendant de nombreuses années conduit le véhicule de vos parents ou de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, sans être nommé sur le contrat d’assurance.

Pour éviter la surprime, vous pouvez faire appel aux services d’une plateforme comme MyDealAuto par exemple qui, en plus de vous faire souscrire à une assurance auto pas chère, vous propose diverses offres pour vous faire réaliser des économies sur la majorité des dépenses liées à votre voiture. Comme nous le disions, il existe des parades grâce auxquelles vous pouvez éviter les majorations.

La déclaration en tant que second conducteur

Parce qu’ils ont (pour la plupart) des revenus limités, les jeunes conducteurs préfèrent faire assurer leur véhicule par leurs parents ou conjoint et en devenir conducteur occasionnel. Pourtant, cette pratique n’est pas la plus adaptée. Au contraire, elle présente des risques si l’assureur se rend compte que vous êtes en réalité la personne qui conduit régulièrement le véhicule. 

En cas de sinistre, il peut décider de ne pas payer l’indemnisation, ou à défaut de la réduire. De plus, compte tenu du fait que vous n’apparaissez dans aucun contrat d’assurance antérieur, vous serez considéré comme un jeune conducteur au moment de souscrire à une assurance en votre nom. Dans tous les cas, vous êtes dans une mauvaise posture. Que faire donc ?

Une alternative intéressante est que vous soyez déclaré second conducteur en contrepartie d’une cotisation un peu plus élevée. En procédant ainsi, au moment où vous souscrirez un contrat en votre propre nom, vous évitez la surprime, n’étant plus considéré comme un jeune conducteur. Vous pouvez même bénéficier d’un éventuel bonus cumulé sur cette période. Toutefois, vous devez veiller à ne pas être celui qui conduit habituellement le véhicule.

Le choix d’un véhicule sobre

La marque et le modèle de votre véhicule déterminent également le montant de la prime d’assurance. C’est pourquoi, si vous décidez de souscrire à une assurance jeune conducteur en votre nom, veillez à ce que votre véhicule ait une puissance raisonnable et soit sobre en consommation. À cet effet, une petite citadine compacte disposant généralement de peu de chevaux fiscaux, pourrait être un choix tout à fait judicieux.

L’âge du véhicule compte aussi. Avec une voiture d’occasion, vous payerez moins en assurance avec votre profil de jeune conducteur. En effet, les assureurs considèrent qu’avec une voiture d’occasion, le risque de vol est moins important que si vous optiez pour une auto neuve.

La conduite accompagnée

L’option de la conduite accompagnée pourrait vous faire réaliser des économies sur votre assurance si vous êtes un jeune conducteur. En commençant la conduite avec vos parents, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 50% sur la surprime dans la première année. Elle pourrait passer à 25% supplémentaire l’année suivante.

En fait, la priorité des compagnies d’assurance en l’occurrence est de savoir que pendant quelques années, vous aurez assez appris aux côtés de vos parents au volant. Ainsi, vous disposez d’une expérience de la route notable. Votre profil est alors moins à risque que celui d’un autre jeune conducteur.

L’assurance au kilomètre

Si vous êtes un jeune conducteur qui n’utilise son véhicule que pour de courtes distances et des déplacements ponctuels, vous pouvez opter pour l’assurance au kilomètre. Il s’agit des formules forfaitaires applicables aux petites distances. Le tarif de ce type de contrat est largement plus abordable. À cet effet, l’assureur peut procéder à une vérification du kilométrage via un spécialiste agréé ou par la pose d’un boîtier de contrôle du kilométrage dans la voiture.

La comparaison des offres

En tant que jeune conducteur, l’environnement des assurances vous est certainement peu familier. Or, entre assurance tous risques, au kilomètre, intermédiaire ou tiers, il existe maintes options et garanties auxquelles vous pouvez souscrire pour renforcer votre protection.

Pour y voir plus clair, nous vous conseillons d’utiliser un comparateur d’assurance. Ainsi, vous aurez un aperçu global et plus éclairé des possibilités qui s’offrent à vous. Le choix de la meilleure assurance pour votre profil devrait alors être plus simple. Par ailleurs, au moment de remplir votre formulaire d’assurance, veillez à l’exactitude des informations communiquées.

Une dernière option est de choisir le même assureur que vos parents, si en tant que jeune conducteur vous êtes encore sous leur responsabilité. Vous bénéficierez d’une baisse de surprime et de tarifs préférentiels, si vos parents sont des clients fidèles.

Dans l’union européenne, comme en Belgique par exemple, la notion de jeune conducteur est la même pour les assurances. En effet, un jeune conducteur représente davantage de risques pour l’assureur du fait de son peu d’expérience de conduite. Ainsi, ajouter un jeune conducteur sur un contrat d’assurance auto en Belgique peut provoquer une hausse de la prime d’assurance d’environ 15% et une franchise plus élevée dans le cas où le jeune conducteur aurait un accident en tort. Malgré la hausse du prix, c’est un grand service que vous vous rendez en tant que jeune conducteur en étant déclaré comme tel sur votre contrat d’assurance : grâce à cela, vous accumulez de l’expérience que vous pourrez prouver et donc payer moins cher plus tard votre assurance auto.

Pour les compagnies d’assurance, vous êtes considéré comme jeune conducteur lorsque vous possédez votre permis de conduire depuis moins de 3 ans. Même si vous saviez conduire bien avant, seule la date d’obtention du permis est prise en compte. Si dans la majorité des cas les jeunes conducteurs ont entre 17 à 25 ans, vous êtes considéré comme tel même si vous êtes plus âgé.

Ne pas prendre une assurance tout risque

Si vous êtes jeune conducteur et que vous souhaitez savoir combien coute une assurance auto pas cher, vous pouvez vous renseigner sur l’assurance auto au tiers. Cela permettra de faire de grosses réductions. L’assurance au tiers vous garantit une assurance en cas de dégâts sur autrui et c’est tout. Elle vous couvre pour la responsabilité civile. En revanche, elle ne couvre pas les dommages causés à vous-même si l’accident est de votre faute. Cette assurance ne permet pas non plus de prendre en charge les accidents de catastrophe naturelle. Si un arbre tombe sur votre voiture, les frais seront à votre charge.

Optez pour cette assurance en fonction de la valeur de votre véhicule.

Bien entendu, vous ne devez pas souscrire à ce type d’assurance si vous avez acheté un véhicule neuf ou haut de gamme. Si vous avez préféré acheter une belle voiture pour votre premier achat, vous devrez prendre l’assurance qui convient en conséquence. C’est important car les dégâts sur un véhicule récent ne vous coûteront pas la même somme que sur un véhicule plus vieux.

L’assurance au tiers avec des options

Vous pouvez aussi décider d’assurer votre véhicule au tiers avec quelques options en supplément. Par exemple, vous avez la possibilité de rajouter l’option du bris de glace, qui vous permet d’être assuré si votre pare-brise se casse. Vous pouvez aussi ajouter l’option du dépannage à 0 kilomètre. Cela vous permet de faire venir une dépanneuse gratuitement en bas de chez vous et de faire remorquer votre véhicule.

N’hésitez pas à utiliser les comparateurs pour trouver une assurance. Et si vous voulez payer encore moins cher, optez pour une compagnie d’assurances avec une offre 100% digitale. Les offres en ligne sont toujours moins chères que celles proposées en agence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Lire l'info

DOSSIER. Top 4 des accessoires Audi pour un départ en vacances

Partir en vacances en voiture procure un grand sentiment de liberté, que l'on soit seul ou avec ses proches. Pour autant, vous devez bien équiper votre véhicule avec les accessoires nécessaires avant le départ. Barres de toit, protection de seuil de chargement ou dispositif d'attelage sont autant d'outils que vous propose la marque Audi pour parer à toute éventualité au cours de votre trajet. Voici le top 4 des meilleurs accessoires.
Suivez-nous sur Instagram